Grenier : "Envie de m'imposer à Lyon"

Suspendu pour les deux prochains matchs de l'OL, Clément Grenier préfère positiver et aspire à s'imposer à Lyon. Il n'entend pas quitter son club formateur cet hiver.

De notre envoyé spécial à Porto-Vecchio (Corse du sud).

On l'avait quitté le 17 décembre dernier. Tête basse, le visage fermé, obligé de rejoindre les vestiaires après seulement six minutes de jeu passées sur la pelouse du stade de Gerland. La faute à un tacle jugé dangereux sur Angoula lors de la réception d' Evian TG pour le dernier match de l'année 2010 à domicile. Après une dizaine de jours de vacances, Clément Grenier a retrouvé le sourire. Malgré sa suspension de deux matchs - il ratera les deux rencontres, dimanche 8 janvier face à l'AS Duchère en Coupe de France et mercredi 11 janvier contre Lille en Coupe de la Ligue - le jeune milieu de terrain préfère positiver. Même s'il trouve la décision de la commission de la discipline de la LFP un tantinet sévère. "J'ai revisionné les images et sincèrement même si le geste est spectaculaire, je n'ai vraiment pas voulu lui faire mal. Je ne suis pas un joueur méchant. Deux matchs, c'est cher payé mais c'est comme ça, il faut l'accepter".

"Je ne m'attendais pas à jouer aussi rapidement"

Loin d'être fataliste, Clément Grenier n'oublie pas qu'il a connu un début de saison mi-figue mi-raison : "J'ai un sentiment mitigé. J'ai eu une blessure dont j'ai eu du mal à me remettre à 100 %. J'ai rechuté à deux reprises, soupire-t-il avant de trouver quelques motifs de satisfactions. "Sincèrement, je ne m'attendais pas à jouer aussi rapidement avec les pros après la Coupe du monde des moins de 20 ans. J'ai eu l'opportunité de m'exprimer". Malgré une confiance témoignée par Rémi Garde, l'Ardéchois devra redoubler d'efforts. A son poste, la concurrence est rude à l'OL avec Yoann Gourcuff et Ederson comme principaux rivaux. "Ce sont de grands joueurs mais le coach l'a dit et répété, cette saison, il y a de la concurrence mais ce seront les meilleurs qui joueront".

Souvent décrit comme un garçon réservé et parfois distant, le natif d'Annonay, tout au long de cet intermède médiatique dans un salon de l'hôtel de la délégation lyonnaise, semble dévoiler une autre facette de sa personnalité. D'humeur badine, il esquisse de nombreux sourires et affirme son envie de réaliser de belles choses avec Lyon. Sans sourciller. "Je pense avoir le niveau pour jouer et m'imposer à Lyon". Il n'envisage nullement de prendre la poudre d'escampette lors du mercato hivernal. Malgré quelques sollicitations. "Ah bon, des clubs s'intéressent à moi  ?, questionne-t-il. Si c'est le cas c'est flatteur mais encore une fois je ne suis même pas au courant, poursuit-il en affirmant ne pas avoir d'envie d'ailleurs. "Je suis dans un grand club. J'ai envie de m'imposer à Lyon".

Lire aussi : Portrait de Clément Grenier

à lire également
Ynfluences Square – Lyon, Confluence © Tim Douet
Si la Confluence attire tous les regards, Gerland, Vaise ou encore le Carré de Soie sont le théâtre d’importants programmes immobiliers. Prisés des nouveaux arrivants, ces quartiers autrefois peu attirants sont-ils devenus de bons placements ? Pierre-Yves Desgoutte, directeur commercial chez BPD Marignan, explique pourquoi il en est convaincu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut