Gonalons : “Le titre est encore jouable”

Maxime Gonalons, qui vient de prolonger son contrat avec l'OL jusqu'en juin 2014, espère s'imposer dans son club formateur.

Lyon Capitale : Pourquoi avez-vous décidé de prolonger à l’OL jusqu’en 2014 ?
Maxime Gonalons : L’OL, c’est mon club de cœur. Je suis très fier, très content d’avoir prolongé à Lyon. Maintenant à moi de tout donner sur le terrain. Malgré quelques propositions, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Vous avez été approché par Arsenal...
Oui, il y a eu des contacts avec Arsenal. Gilles Grimandi (recruteur du club anglais) s’est entretenu avec mon agent (Ndlr : Frédéric Guerra) mais mon souhait c’était de poursuivre l’aventure avec l’OL. Même si Arsenal est un grand club, je me sens bien à Lyon, j’ai envie de gagner des titres avec mon club formateur.

Il y a eu beaucoup d’exemples de jeunes joueurs issus du centre qui ont eu du mal à s’imposer avec l’équipe première...
Lorsque l'on sort du centre de formation, ce n’est pas facile de jouer à l’OL. De s'imposer dans le onze de départ. Lyon est un grand club, il y a de gros objectifs. Il faut beaucoup travailler à l’entraînement, être rigoureux. En s’entraînant avec des joueurs plus expérimentés, on devient plus serein. J’ai conscience que le plus dur ne fait que commencer.

Malgré le succès contre le PSG (2-1), on se pose toujours autant de questions sur le jeu développé par l’Olympique Lyonnais...
On sait qu’il y a des petits manques, on essaye de les bonifier à l’entraînement. Ceci dit, je trouve qu’il y a du mieux. L’équipe reste soudée pour essayer de remplir les objectifs qu’on s’est fixés tous ensemble.

Le titre est-il encore jouable ?
Bien sûr. Bordeaux n’est qu’à neuf points. Mathématiquement, c’est toujours jouable. On va prendre les matches les uns après les autres. Il ne faut pas regarder ce que font les autres et rester concentré sur nous-mêmes.

Y a-t-il un joueur qui vous inspire au sein du groupe ?
Jérémy Toulalan. C’est un très bon exemple pour moi. C’est un très grand joueur. Je m’inspire tous les jours de ce qui fait tant à l’entraînement qu’en match.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut