Fin de partie pour Grégory Coupet

Après onze années passés entre Rhône et Saône, Grégory Coupet a décidé de s'en aller.

A l'occasion de la finale de la Coupe de France, il aura disputé son 518ème match sous le maillot de l'OL. Grégory Coupet a annoncé en fin de semaine dernière son départ de Lyon à la fin de la saison. Le gardien international a mal vécu cette saison si particulière et si paradoxale. Avec ce sentiment d'être en totale décalage avec certains de ses coéquipiers. Le rajeunissement du vestiaire olympien n'y est pas étranger. Quand d'autres sont attirés par les derniers jeux vidéos à la mode, lui préfère de loin les bonnes parties de cartes. Sensible et nostalgique de l'époque des Delmotte, Violeau ou encore Florent Laville, le portier de l'OL souhaitait rester maître de son destin. Ne pas faire la saison de trop, histoire de ne pas gâcher ces onzes saisons passées entre Rhône et Saône. S'estimant malmené cette saison par certains journaux, Coupet souffre de voir ses enfants subir les effets négatifs de sa médiatisation : "Mes enfants grandissent, ils commencent à comprendre certaines choses. Je dois les protéger", confiait-il récemment.
Une arrivée mouvementée
Beaucoup l'ont oublié mais lors de son arrivée dans la Capitale des Gaules en 1997 en provenance de Saint-Etienne, Coupet sera l'objet de nombreuses railleries et d'humiliation. Débarquant comme remplaçant du charismatique Pascal Olmeta, le gardien de l'équipe de France a le handicap de venir de la Loire, le club rival et ennemi de l'OL. A Tola-Vologe, de nombreux graffitis telles que "Coupet rentre chez toi, sale chien vert" fleurissent les murs du centre d'entraînement. Pire, le gardien était régulièrement insulté par certains supporters lyonnais : "Dès qu'il y avait un mauvais résultat durant cette période, je me faisais insulter aux entraînements. On me traitait de "sale Vert"". Travailleur acharné, Coupet ne va rien lâcher et prouver qu'il souhaite porter haut les couleurs lyonnaises. Il va alors franchir les paliers et prendre une nouvelle dimension notamment lors de l'arrivée au club de son mentor Joël Bats. Impérial dans ses cages, il tape dans l'oeil de Roger Lemerre et fait ses grands débuts avec l'équipe de France le 1er juin 2001 contre l'Australie. En onze saisons, Grégory Coupet aura remporté 7 titres de champion de France, gagné cinq fois le Trophée des Champions ,la Coupe de la Ligue en 2001 et une Coupe de France en 2008. Avec son départ, une page se tourne, le meilleur gardien de l'histoire de l'OL en a décidé ainsi. Bon vent l'artiste !
"Je reviendrai vivre à Lyon"
"Déjà la saison dernière, j'ai pensé à partir. Quoi qu'il arrive je reviendrai vivre à Lyon. C'est ma ville. Je souhaitais gérer ma sortie. Je suis tout simplement sur le marché. Je privilégie un club anglo-saxon mais je ne mets pas de véto sur l'Allemagne ou l'Espagne. Si je ne trouve pas de club, je suis prêt à arrêter, à tourner la page."

à lire également
Grand stade Parc OL
De nouvelles mesures ont été annoncées ces derniers jours pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus dans la région. La jauge maximale autorisée pour les grands rassemblements a été abaissée à 1 000 personnes à Lyon, contre 5 000 précédemment. Le club rhodanien trouve cela "injuste".
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut