Camille Abily et Eugénie Le Sommer
© Tobias Schwarz/AFP

Euro féminin : la joueuse lyonnaise Camille Abily sauve les Bleues

Au terme d’un match laborieux, l’équipe de France féminine s’est finalement qualifiée de justesse pour les quarts de finale de l’Euro 2017. Réduites à dix dès les premières minutes de jeu, les tricolores ont arraché le match nul (1-1) grâce à un coup franc de la Lyonnaise Camille Abily et ainsi décroché le point qui leur manquait pour terminer 2e du groupe C.

Les quelque 3,2 millions de téléspectateurs auront tremblé jusqu’au bout. Face à une équipe suisse qui n’a pas démérité, les Bleues ont assuré le service minimum en obtenant un match nul à la 76e minute, grâce à un coup franc de Camille Abily. Si les filles d’Olivier Echouafni ne se sont pas vraiment rassurées ce mercredi soir, elles ont toutefois évité le pire sur la pelouse du stade de Breda (Pays-Bas), une nouvelle fois abîmée par les averses.

Le début de la rencontre était pourtant rythmé du côté français. Mais, à la 18e minute, l’accélération de l’attaquante suisse Ramona Bachmann pousse Eve Perisset à la faute. Considérant qu’elle a avorté une occasion de but franche, l’arbitre brandit un carton rouge contre la joueuse française. S’ensuit un coup franc à l’occasion duquel Ana-Maria Crnogorevi marque de la tête, trompant Sarah Bouhaddi.

À dix, les Bleues n’ont alors d’autre choix que de recoller au score avant la fin du temps imparti. Il faudra attendre la 76e minute pour que la milieu de terrain Camille Abily rassure les supporters français. Elle qui s’est particulièrement entraînée aux coups de pied arrêtés, sachant que cela pouvait ”être précieux”, ne manque pas son coup franc et met le ballon au fond des filets suisses. Une récompense pour la joueuse de l’Olympique lyonnais, qui abordait sa 182e sélection en équipe de France.

Pour les quarts, les Françaises devront faire sans Wendie Renard

La fin de match n’en restera pas moins crispante, mais les tricolores ont acquis l’essentiel, satisfaites de leur force de caractère et de la solidarité du groupe. Des qualités dont elles auront certainement besoin lors des quarts de finale, qui les opposeront à la première équipe du groupe D, très probablement l’Angleterre.

Une autre paire de manches, donc, d’autant plus que les Bleues seront privées de leur capitaine, Wendie Renard, suspendue après un carton jaune. De leur côté, les Anglaises se montrent convaincantes depuis le début de l’Euro : elles ont notamment infligé un 6-0 à l’Écosse et peuvent compter sur leur attaquante Jodie Taylor, meilleure buteuse du tournoi, pour le moment.

à lire également
Grand stade décines
Ce mercredi, la FIFA a annoncé l’ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde féminine 2019 qui se déroulera en France. Les places sont vendues par "pack" jusqu’au premier trimestre 2019.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut