Est-il redevenu Briand ?

Après un début de saison prometteur, Jimmy Briand a été cantonné sur le banc des remplaçants. La faute a des prestations bien ternes de novembre à février. Depuis, quelques matches, l'ancien Rennais refait surface, enfin.

"Quelle que soit la longueur de la nuit, le soleil fini toujours par se lever". Ce proverbe africain illustre à merveille la situation lyonnaise de Jimmy Briand (24 matchs et 5 buts en L1 cette saison). Arrivé à Lyon en juin 2010, l’ancien Rennais retrouve les projecteurs après avoir connu une période plus sombre. Si Briand a parfaitement réussi ses débuts lyonnais, il a passé plus de quatre mois cantonné au banc des remplaçants. Connu pour être un joueur alliant vitesse et technique, tout en ne rechignant jamais aux tâches défensives, Jimmy Briand a eu quelques difficultés à enchaîner les bonnes performances. Sa maladresse devant le but a forcément laissé perplexe une majorité d'habitués des travées de Gerland.

"Mon plus beau but"

Une situation délicate mais que le natif de Vitry-sur-Seine dit avoir plutôt bien vécu. "Je n’ai jamais rien lâché. C’est vrai que j’ai beaucoup joué en début de saison, puis moins après, et un petit peu plus maintenant", soupire-t-il sans jamais laisser poindre une pointe d’amertume. "Je ne suis jamais allé me plaindre au coach de ma situation, je ne suis pas du genre à aller parler dans les journaux. Tout se joue sur le terrain. Si je suis bon, je serai récompensé", précise-t-il. “Jimbo'', comme le surnomment affectueusement certains de ses coéquipiers a retrouvé en février la joie du buteur. D’abord à Saint-Etienne puis face à Nancy. Un but de toute beauté. Sur un centre d'Anthony Réveillère côté droit, l'international tricolore exécute un ciseau acrobatique phénoménal. Sans aucun doute, le plus beau but de sa carrière. "J'en avais réussi un pas mal à Valenciennes il y a quelques années. Mais je dois reconnaître que celui inscrit contre Nancy, c'est le plus beau !", se remémore-t-il.

Le match nul obtenu dimanche dernier contre le LOSC (1-1) permet à Lyon de rester dans la course au titre. "Dans cette lutte à cinq (Lille, Rennes, Marseille, Paris et Lyon), je pense que c’est l’équipe qui laissera passer le moins de points face aux équipes supposées plus faibles qui parviendra au titre". Et de préciser le fond de sa pensée : "les points ne vont pas se gagner lors des confrontations directes avec ces équipes du Top 5". Ne souhaitant pas désigner un adversaire principal, Briand estime que le titre pourrait se jouer à l’ultime journée : "probablement que le titre se jouera lors de la dernière journée. Mais sincèrement, j’espère qu’on aura réussi à faire la différence avant". Jimmy Briand qui a gardé de nombreuses attaches en Bretagne, n’est pas surpris par la bonne saison des Rennais : "ca ne m’étonne pas de les voir à cette place du classement. Ils ont une bonne équipe avec des joueurs de qualité et un bon entraîneur", concède-t-il.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut