Crowdfunding : l'Asul Lyon Volley a besoin de 100.000 euros

Le club de volley lyonnais, l'Asul, a lancé une campagne de financement participatif. L'objectif est de récolter 100.000 euros d'ici la mi-juillet.

Un sacré défi. L'Asul Lyon Volley qui a terminé la saison 2017-2018 a la 8e place de Ligue B cherche à rebondir. Et vite. En difficultés financières, le club lyonnais a décidé, le 4 juin, de lancer un crowdfunding pour sortir la tête de l'eau. "On a besoin de mettre en place une équipe de gestionnaires si on veut que le volley perdure à Lyon, insiste Tanguy Deglise, bénévole à l'Asul et par ailleurs président d'Alliance et Territoires. Nous avons donc opté pour une diversification du financement avec le lancement d'un crowfunding puis le démarchage de sponsors privés".

Une fête du volley sera prochainement organisée 

Avec un budget de 850.000 euros et une forte baisse de l'aide de la mairie de Lyon, l'Asul n'a guère le choix et se doit de trouver une solution pérenne. "On ne peut plus fonctionner qu'avec des bénévoles, assure Krassimir Todorov, le président du club lyonnais. On doit renforcer notre service commercial et marketing. Il y a de nombreux pratiquants de volley dans notre région, si chacun donne un peu, on va pouvoir s'en sortir." L'Asul a décidé d'organiser prochainement une grande fête du volley au petit palais des sports de Gerland. L'occasion de mobiliser toutes les forces vives de la métropole car si , à la mi-juillet, la somme de 100.000 euros n'a pas été récoltée, le volley à Lyon pourrait bien vivre ses dernières heures.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut