Coupe de France : L'OL au tapis (Vidéo)

Lille accueillera une nouvelle fois l'OL samedi mais en championnat et au Stade de France.

Déclarations d'après-match (LFP) :

Claude Puel (Entraîneur de l'OL) : " C'est vrai que c'est cruel. A trois jours d'intervalle, on a la même chose (nul contre Rennes 1-1), un but pris dans les arrêts de jeu et pas de possibilité d'enchaîner derrière. Le match a été ouvert, alerte. On a fait une bonne deuxième mi-temps. On a eu plus de maîtrise, d'occasions. C'est dommage de ne pas avoir concrétisé et préservé le match nul même si on prend une barre à un moment. On est tombé sur un très bon gardien qui a permis à Lille de préserver le nul jusqu'à la fin. Mensah a été blessé aux ischios, on fera les examens nécessaire. On n'a pas pu soulager les joueurs de la défense. On a peu de marge. Il va falloir rebondir. Vu le match qu'on a fait, on reste sur la déception. Ce match a été consistant, intéressant, mais on n'a pas été récompensé. C'est dur d'accepter ce verdict. Samedi ce sera un autre match. On verra l'équipe qu'on va présenter. On ne peut pas dire que c'est la défense qui a flanché, le milieu ou l'attaque. On s'est créé des occasions. C'est dur d'être éliminé quand on a fait autant d'efforts. Je ne sais pas sur qui on pourra compter samedi et mercredi (à Barcelone). Cela aurait été mieux si on avait pu rester sur un point positif. Lloris a pris un gros coup au mollet. Il a un gros hématome. Cela aurait été dangereux de le faire jouer ce match-là."

Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC) : " Je vous l'ai dit, la Coupe de France ne peut pas être un objectif, à moins de s'appeler Lyon. Notre pain quotidien, c'est le Championnat. On va y retourner samedi. La Coupe peut engendrer un côté émotionnel fort. Je suis ravi de vivre cela avec mon groupe. Mais cela arrête là. Tout le monde a été positif. Ceux qui ne débutaient pas ont beaucoup encouragé ceux qui jouaient. Il faudra s'appuyer là-dessus sur les 12 matches qui restent. Déjà, après le match à Lyon (2-2), les joueurs étaient conscients de pouvoir battre cette équipe. Ce soir, cela prouve à mon groupe qu'on a les capacités de battre la meilleure équipe de France. Lyon sera revanchard et ce sera encore plus difficile (samedi). En étant perfectionniste, on peut regretter d'avoir mené deux fois au score et de s'être fait rejoint. Lyon est taillé pour aller très loin en Ligue des champions. Ils seront les favoris samedi. Dans le rôle d'outsider, on n'est pas mal. On avait prévu quelques changements, samedi, le match le plus important de la semaine. Jouer au Stade de France, c'est très bien. Si on veut notre Grand stade, il faut que les joueurs s'y préparent. Ce ne sera pas un match de gala, juste un match de Championnat. Eden (Hazard) a été décisif. Il confirme. C'est un garçon qui a du talent, capable de percuter. On l'amène petit à petit. Il vient d'avoir 18 ans. C'est un joueur d'avenir pour le LOSC, c'est évident. "

Feuille de match :
Lille OSC (L1) - Olympique Lyonnais (L1) : 3-2
Buts :
Lille OSC : Bastos (22e), Hazard (45e) et Fauvergue (90e+4)
Olympique Lyonnais : Makoun (25e) et Mounier (45e+2)
Les équipes :
Lille OSC : Butelle - Béria (Cabaye, 52e), Chedjou, Rami, Emerson - Debuchy (Fauvergue, 79e), Mavuba, Balmot - Bastos (Obraniak, 67e), Hazard - Vittek - Entraîneur : Rudy Garcia
Olympique Lyonnais : Vercoutre - Grosso, Mensah (Cris, 28e), Boumsong, Gassama - Makoun, Kallstrom, Pjanic, Ederson (Delgado, 77e)- Piquionne, Mounier - Entraîneur : Claude Puel

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut