Cédric Hominal  : “Un challenge excitant”

Interview - Un sprint final haletant. L’ASUL Volley doit remporter ses deux derniers matches (Martigues et Cambrai) pour espérer décrocher une accession directe en Ligue A. Pour leur dernière rencontre à domicile face à Martigues ce mardi à 20 heures, les coéquipiers de Cédric Hominal devront sortir le grand jeu.

Lyon Capitale : Dans quel état d’esprit se trouve l’équipe avant d’affronter cette formation de Martigues ?

Cédric Hominal : Le groupe est concentré sur son objectif. On a tous conscience qu’il s’agit d’un match capital. On s’est battu tout au long de la saison pour vivre de tels matches. Cette opposition contre Martigues sera intense, puisque les deux équipes doivent prendre des points. Je pense que ça va se jouer plus sur le mental que sur le physique.

Vos dirigeants ont décidé de mettre en place une opération “entrée gratuite”. Espérez-vous que le petit palais des sports de Gerland fasse le plein ?

C’est une très bonne initiative de la part du club. Cela permet d’assurer une promotion du volley-ball lyonnais. On a besoin d’être soutenu. J’espère que le public va répondre présent. Déjà contre Poitiers en Coupe de France, il y avait eu beaucoup de monde, alors pour ce dernier match de la saison à domicile, il faut faire le plein.

Avec ces deux matches contre Martigues puis Cambrai, peut-on dire que la montée en Ligue A, c’est du 50-50 ?

Déjà, il ne faut pas se disperser. Avant de penser à ce match contre Cambrai, il y a Martigues. Il faut gagner mardi ! Il reste deux matches, on a toutes les cartes en main. Les chances de montée, elles existent. Néanmoins, j’ai du mal à vous donner un pourcentage de chances. A la base, Lyon n’avait pas comme objectif de jouer la montée. Au fil de la saison, on a pris goût à la victoire.

ASUL Volley - Martigues, ce mardi 19 avril à 20 heures au petit palais des sports de Gerland.

Plus d'infos : Tél : 09-50-04-68-64 / communication@asulvolley.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut