Thomas Charrié, le nouveau président de l’Asul Volley sur le plateau de 6 Minutes Chrono.

Le plan de l’ASUL Lyon Volley pour revenir au centre du jeu (vidéo)

Le nouveau président de l’ASUL Lyon Volley, Thomas Charrié est l'invité de 6 minutes chrono. Ce dernier nourrit de fortes ambitions, à commencer par une présence de l'équipe fanion, la saison prochaine, en Ligue B et la création d’un club d’entrepreneurs locaux.

Du sang neuf. Thomas Charrié est le nouveau président de l’ASUL Volley et il entend bien remettre le club sur de bons rails. "Aux JO de Tokyo, l’équipe de France masculine a été titré (médaille d'or) pour la première fois de son histoire, aujourd’hui, tous les feux sont au vert pour écrire quelque chose d’intéressant dans le volley au niveau local et régional, explique-t-il. Pour ce faire, il faut structurer le club pour atteindre nos objectifs." Justement, quels sont ces objectifs pour l’ASUL Lyon Volley ? "Ils sont à la hauteur de nos moyens mais on reste optimiste dans nos projets, répond Thomas Charrié. Sur le très court terme, on a validé notre billet en play-off au niveau de l’équipe masculine élite ce qui nous permet par le biais des candidatures qui sont envoyées à la Fédération (française de volley-ball) en début de saison, de jouer en ligue professionnelle la saison prochaine (Ligue B). "


"Une dynamique à lancer"


Le nouvel homme fort du club de volley lyonnais poursuit : "Cela pourra se faire qu’à partir du moment où le budget sera validé. Il y a donc un fort enjeu au niveau de la structuration et la consolidation du budget. La constitution d’un club d’entrepreneurs est lancée. Il y a toute une dynamique à lancer au niveau du tissu économique lyonnais." Thomas Charrié estime que l’ASUL Volley, au-delà de son équipe fanion, a de sacrés atouts à faire valoir. "On veut relancer notre centre de formation, on a projet sportif sur plusieurs années, rappelle-t-il. On a également une section très porteuse au sein du club, c’est le para-volley avec le volley assis qui est une discipline olympique depuis 1980."


Des atouts à faire valoir comme le volley assis


Et d’étayer son propos : "A l’ASUL, cela représente une vingtaine de joueuses et joueurs. C’est un sport mixte qui regroupe des femmes et des hommes, des valides et des non-valides. Notre responsable de section qui est également notre vice-président est le capitaine de l’équipe de France de para-volley et, dans ce cadre-là, il va porter les couleurs de l’équipe de France pour Paris 2024. » On l’aura compris, à plusieurs égards, l’ASUL Lyon Volley entend bien revenir au centre du jeu du sport lyonnais. 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut