Boumsong : "Je me sens vraiment lyonnais"

Deux victoires d'affilées, c'est bien, ça contraste et de bonne manière avec les résultats précédents. Maintenant, il faut continuer, on a un match à domicile contre Monaco qui va être très difficile. De toute manière, on peut pas se cacher, l'objectif c'est de remporter cette rencontre.

On a le sentiment que le groupe vit mieux depuis quelques semaines....

En tout cas, j'espère que ça sera le cas jusqu'à la fin de la saison. Il reste huit matches. Il y aura encore des moments difficiles. Et à ce moment-là, on verra vraiment la solidarité, la sérénité de ce groupe.

Quel est votre regard sur cette équipe de Monaco ?

C'est une équipe capable du pire comme du meilleur. Elle va venir à Gerland avec quelques velléités offensives et un bon état d'esprit. Ils seront relâchés. Une équipe qui a des joueurs de qualités et joue sans pression, peut vite devenir très dangereuse. Nous aurons des problèmes sur le plan défensif.

Cette saison la concurrence est rude...

Il y a beaucoup de concurrents, c'est quelque chose de nouveau. L'année dernière, c'était aussi un peu chaud puisqu'on a eu le titre à la dernière journée. Il va falloir s'y faire, le niveau des autres est en train de s'élever. C'est une bonne chose pour l'intérêt du championnat.

Certains de vos adversaires affirment que Lyon est peut-être rassasiés de titres...

Dans ce métier, comme dans la vie de tous les jours, la détermination a une part importante dans les résultats. Elle est nécessaire quand on veut réaliser quelque chose de grandiose. Ceux qui disent que l'OL est rassasié de titres, je pense qu'ils se trompent. Peut-être que certains supporters lyonnais qui espèrent voir Lyon gagner un titre européen sont un peu blasés mais un titre national n'est jamais acquis dans la facilité. On a toujours faim de titre.

Avez-vous le sentiment que l'OL fait moins peur ?

Oui, je le pense. Je me souviens à l'époque où je jouais à Auxerre, chaque équipe qui affrontait Lyon essayait de limiter la casse surtout à Gerland. Le match nul était déjà un très bon résultat. Aujourd'hui, les adversaires ont le sentiment qu'ils peuvent réaliser quelque chose contre nous. Cela change leur état d'esprit. Ceci dit, je continue de penser que l'OL est l'équipe phare de ce championnat.

Concernant votre avenir, serez-vous lyonnais la saison prochaine ?

Je suis bien ici. J'étais un peu courroucé quand je ne jouais pas, mais je n'ai pas fait trop de vagues. J'ai fait des concessions financières pour venir à Lyon. Je suis venu ici car je savais que j'allais être heureux et ça c'est confirmé. Et ce n'est pas de la langue de bois. Si je pouvais rester un bon moment ici, ce serait de très bon coeur. Parce que je suis heureux. Terminer ma carrière à l'OL ? Oui, pourquoi pas. L'OL est un grand club. Il y a encore des paliers à franchir pour atteindre le niveau de certains grands d'Europe. Il y a quelque chose à bâtir et faire partie de cette construction, c'est un challenge très intéressant. Et puis j'adore cette ville de Lyon, je me sens vraiment lyonnais.

Propos recueillis par Razik Brikh

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut