Basket - Tony Parker (ASVEL) : "Une année déterminante"

Le patron de l'ASVEL s'est exprimé, ce mardi, au sujet de la nomination de son frère Terence Jonathan "TJ" comme entraîneur du club de basket. Pour la prochaine saison, l'ancien meneur des Spurs nourrit de fortes ambitions.

Pourquoi avoir choisi votre frère TJ Parker pour entraîner l'ASVEL ?

Tony Parker : Je pense que par rapport aux huit années qu’il a passées au club, sa loyauté, nos valeurs communes, l’image que l'on veut donner et ce que l’on veut mettre en place, il remplissait toutes les cases. C’était juste le bon moment. Il a une connaissance du basket français et américain, il a côtoyé trois entraîneurs à l’ASVEL et il a beaucoup appris à travers les Spurs. Il a une opportunité en or pour commencer sa carrière.

Il n’y aura donc pas de passe-droit pour votre frère ?

Il connaît les règles du jeu. Maintenant qu’il est numéro un, il connaît les attentes. Il sait que si l’on ne gagne pas de trophées, je n’aurais pas le choix.

La prochaine saison sera très importante, peut-être la plus importante depuis votre arrivée au club. Vous acquiescez ?

Clairement. Depuis que je suis arrivé, c’est peut-être l’année la plus importante qui pourrait justifier tout ce qu’on a fait depuis 2014. J’adore être ici, on vit une aventure humaine incroyable. En 2019, ce doublé avec les filles et les garçons, c'était fabuleux et ça motive tout le monde. On a envie de continuer à aller le plus haut possible.

Finalement, cette crise sanitaire vous a rendu presque plus ambitieux...

Je pense qu’il faut se tourner vers l’avenir. On a connu la plus grave crise de l’histoire. Mais il faut que l’on essaie de rester positif. On sait que c’est une année déterminante pour nous. Avec Gaëtan (Muller, Président délégué), on a toujours essayé de bouger les lignes, de faire un club unique à l’ASVEL, de faire des choses différentes...

Vous souhaitez que votre club garde une identité française. Pour quelles raisons ?

On sait que nos fans et nos sponsors aiment bien avoir une identité française avec des joueurs qui s’inscrivent pleinement dans un projet. Pour la prochaine saison, on a eu une superbe opportunité d’avoir de bons joueurs qui ont fait de gros efforts financiers pour nous accompagner dans notre projet et atteindre notre objectif d’avoir l’Euroligue à vie.

Pour finir, il n’y a eu aucune communication de la part du club concernant Edwin Jackson. Il a bien quitté le club ?

Oui, il est parti (à l'Estudiantes Madrid). J’ai géré ce dossier personnellement. Ça restera toujours comme mon petit frère et quelqu’un de la famille. Je passerais toujours du temps avec lui. Malheureusement, professionnellement, on s’est mis d’accord sur son départ.

Tony Parker a également évoqué ses rapports avec Jean-Michel Aulas et l'OL. Des propos à lire sur notre site Internet spécialisé olympique-et-lyonnais.com
à lire également
Dans la métropole de Lyon et dans le Rhône, de plus en plus de communes ont choisi d’installer des plateaux sportifs connectés en accès libre. Une manière moderne et guère coûteuse de favoriser une activité physique informelle. Lors du confinement, le sport à la maison a connu un engouement certain. Au sein de nombreux foyers, […]
Faire défiler vers le haut