Aulas : "On doit s'organiser différemment"

Remporter un sixième titre, c´est fabuleux. On a disputé une finale de la Coupe de la Ligue, un 1/8 ème de finale de Coupe de France et un 1/8 ème de finale de Ligue des champions. Il y a bien sûr, cette déception sur le match retour de Ligue des champions contre La Roma. En même temps, je constate qu´à ce niveau là, un échec, ça arrive même aux meilleures équipes. Regardez, après nous avoir éliminés, La Roma a lourdement chuté.

Quel regard portez-vous sur cette saison 2006-2007 ?
C´est une saison plus difficile dans la relation entre les joueurs. Il y a beaucoup de leçons à tirer. La presse nous a beaucoup attaqué cette saison et lorsque les médias tirent à boulets rouges sur le club, ça fait mal. Il va falloir sûrement s´organiser différemment. Nous allons opérer quelques changements tout en gardant notre savoir-faire. Il va falloir réduire le nombre de joueurs pros car d´avoir trop de joueurs de haut niveau dans un groupe, ça peut créer des tensions. Il faut remettre certaines choses à plat. Le groupe va évoluer, comme d'habitude, on va se renforcer, de nouveaux joueurs vont nous rejoindre.

Va t-il y avoir comme vous l´avez laissé entendre une refonte au sein du staff technique ?
Je n´ai pas parlé de refonte mais d'aménagement, le moment n´est pas encore venu de parler de tout ça. Je réfléchis beaucoup à ce qu´il faut faire, j´ai des décisions importantes à prendre. Les entraîneurs sont toujours jaloux de leur indépendance ce qui est tout à fait compréhensible. A Lyon, il y a un entraîneur qui manage et Bernard (Lacombe) qui est conseiller au club. Il m'apporte sa vision, son éclairage mais au final, c´est toujours moi qui prend la décision. On a fait en sorte de faire revenir des anciens comme Bruno Genesio ou Rémy Garde. Au sujet de ce dernier, j'ai pu lire qu'il s´interrogeait sur son avenir, je vais donc le rencontrer et voir avec lui ce qu´on peut faire.

Que retenez-vous de ces moments difficiles ?
On a appris à nos dépends, que plus on gagne et plus on fait de jaloux. A Lyon, on est un peu trop lisse, cette saison on a fait en sorte de vous donner du grain à moudre. Contrairement à ce qu´on laisse entendre, je ne sollicite jamais les journalistes. Lorsque je m´exprime ce n´est jamais pour me mettre en avant mais uniquement pour défendre les intérêts collectifs du club.

Gérard Houllier vous a demandé des garanties pour rester à son poste la saison prochaine. Qu´en est-il ?
Il ne m'a pas demandé de garanties, il ne m'a absolument rien demandé. Par contre, il faut que les approches par journaux interposés cessent. J'ai récemment été condamné pour avoir approché un joueur sous contrat (Frédéric Piquionne) et la Fédération Française de Football fait la même chose en se déclarant intéressée par Gérard Houllier. Cela me donne l´occasion de mettre les points sur les "i". Maintenant, si Gérard est tenté par ce poste, il a la possibilité comme tout salarié de démissionner. Son départ n´est pas envisagé, d´autant que je pense qu´il m´en aurait parlé. Ce que je peux vous dire, c´est qu´on travaille ensemble sur le recrutement pour l´année prochaine.

Côté transferts, Eric Abidal aurait déjà signé au FC Barcelone...
Oui, mais c´est faux. Eric est sous contrat et Barcelone m´aurait appelé, hors ce n´est pas le cas. Qu´il s´intéresse à lui est une chose mais de le faire signer en est une autre.

Qu'en est-il des dossiers Juninho et Coupet ?
Avec Juninho, on s´est rencontré en début de semaine dernière, j'ai accepté le principe de lui accorder la troisième année qu´il souhaitait mais nous devons encore discuter des modalités. Juni est très exigeant, c´est bon signe, cela veut dire qu´il est ambitieux. (Rires) Désormais, c´est juste une histoire de gros sous et de business. Quant à Grégory Coupet, j´ai aussi accepté sa troisième année. C´est un leader du groupe très important dans notre dispositif. On doit aussi discuter avec lui des modalités et notamment de ce qui doit permettre à Lyon d´être au sommet pour les prochaines années. Greg a émis un certain nombre d'idées qui me paraissent très intéressantes. (Ndlr : A la fin de sa carrière, il souhaiterait pouvoir entraîner les gardiens du centre de formation) Que ça soit lui ou Juninho, on fait tout pour les garder. Ce sont deux des meilleurs joueurs en Europe à leur poste.

Pour finir, avez-vous trouvé un successeur à Alain Olio, l'actuel responsable du centre de formation ?
Je peux vous l'annoncer, c'est Georges Prost, un ancien lyonnais qui sera le nouveau responsable de notre centre de formation new-look. On a choisi l'expérience franco-anglaise (Ndlr : Prost débarque du club Anglais de Southampton) Il a vécu dans la maison et à l'amour du maillot.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut