ASVEL : Tony Parker nouveau DG, Pierre Vincent nouveau coach

Chamboulement à l’ASVEL. Le président Gilles Moretton a annoncé ce mardi des changements drastiques dans l’organigramme de la "Green Team". Surtout sportivement parlant. Tony Parker nouveau Directeur Général des opérations basket, prend les rênes de toute la partie sportive et l’ancien joueur Laurent Foirest le secondera en tant que responsable des opérations basket. Quant au terrain, il sera désormais géré par Pierre Vincent, en lieu et place de Nordine Ghrib.

Les prises de parole de Gilles Moretton sont rares. Elles demeurent réfléchies et posées, deviennent vite un évènement. Insatisfait d’une "nouvelle saison décevante", le président de l’ASVEL entend insuffler un nouveau souffle à un groupe "où l’individualisme a pris le pas sur le collectif" selon ses dires. Exit donc le directeur sportif Pierre Grall et l’entraîneur principal Nordine Ghrib même si Gilles Moretton laisse planer le doute sur une éventuelle reconversion de ces deux figures de l’ASVEL dans une autre fonction au club.

Place donc à Tony Parker. Le meneur de jeu des Spurs de San Antonio, qui avait jusque-là le statut honorifique de vice-président, devient responsable du domaine sportif. Un choix accepté et validé par le conseil d’administration villeurbannais. Il sera secondé et épaulé par le vice-champion olympique 2000 Laurent Foirest. Et la première mesure du triple champion NBA est de taille avec l’intronisation à la tête de l’équipe professionnelle de Pierre Vincent, l’entraîneur de l’équipe de France féminines, pour les deux années à venir.

Un budget en baisse

C’est la conséquence des deux dernières années en demi-teinte. La baisse du plus gros budget de France (moins 10 %). Celui-ci devrait être de l’ordre de 5,4 millions d’euros la saison prochaine. Côté joueurs, le flou reste total. Gilles Moretton a éludé toute question du genre, se contentant de rappeler que six joueurs demeuraient sous contrat avec Villeurbanne (Jackson, Westermann, Lacombe, Jefferson, Tillie et Fofana). Certains devraient quitter le navire, très probablement. Tony Parker et Laurent Foirest s’exprimeront très prochainement sur la politique qu’ils souhaitent mettre en place. Elle devrait laisser la part belle aux jeunes. "On va continuer sur la voie de la formation, plus que jamais. C’est une grande satisfaction", assure le boss de l'ASVEL.

Pierre Vincent sera le 9ème coach de la Green Team sous l’ère Moretton. Un signe d’instabilité ? Certainement. Le président de Villeurbanne refuse toutefois de l’analyser seulement négativement : "peut-être que l’ASVEL reste un club atypique, différent des autres ?" On ne peut que lui reconnaître cet état de fait. Malgré les épisodes Vassalo et Collet, les remous en coulisse, une saison ponctuée de "déconvenues", le club le plus titré de France était tout proche de Bercy, pour un nouveau sacre national. Très loin du catastrophisme ambiant. Un peu comme à l’OL, l’extra-sportif a souvent pris le pas sur le reste. Et finalement, c’est tout ce que l’on retient…

à lire également
Une semaine après avoir concédé sa première défaite de la saison à Pau, les basketteurs de Lyon-Villeurbanne ont relancé l'infernale machine à victoire, en surclassant son dauphin, Dijon, ce samedi à l'Astroballe. L'Asvel est plus que jamais leader de Pro A.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut