OL tribunal

ASSE - OL : "Aulas et Collomb peuvent se faire coffrer"

Le juge des référés du tribunal de Lyon devrait rendre sa décision mercredi après-midi concernant la demande de l’OL et l’association Kop Virage Nord d’autoriser les supporters lyonnais à se rendre à Saint-Etienne ce dimanche 10 novembre. En revanche, au sujet de l’annulation de l’arrêté du ministère de l’Intérieur, le tribunal a considéré que c’était au Conseil d’Etat de trancher. Compte-rendu de l'audience de mardi après-midi.

Mardi après-midi, la salle d’audience numéro 6 du tribunal administratif de Lyon n’avait pas fait le plein pour l’étude des recours déposés par l’OL et l’association Kop Virage Nord. Ils s’opposent à l’arrêté de la préfecture de la Loire et celui du ministère de l’Intérieur interdisant notamment le déplacement des fans lyonnais au stade Geoffroy-Guichard le 10 novembre. Si Jean-Michel Aulas ne s’est pas déplacé, la préfète de la Loire n’était ni présente ni représentée puisque selon la juge Mme Verley-Cheynel, cette dernière avait fait parvenir au tribunal et aux avocats "un mémoire complet avec des notes de police".

La comparaison avec les supporters de rugby...

Première à intervenir, Maître Martine Doitrand, représentant l’Olympique lyonnais, a exprimé le souhait de son client de voir les supporters de l’OL assister au derby ASSE-OL. "Depuis le 13 juin dernier, tout le monde connaît cette date du derby. Le préfet a attendu le 30 octobre pour prendre son arrêté", dénonce-t-elle. L’avocate, visiblement, guère spécialiste de ballon rond poursuit : "Ces derbys ne sont pas spécifiques au football. Prenez le duel au rugby entre Bayonne et Biarritz, il y a également une grosse rivalité et eux ils peuvent aller au stade". Et d’ajouter, histoire – du moins on l’espère pour elle - de faire rire l’assistance : "En plus les supporters de rugby sont plus costauds que les nôtres."

"Le vol de la bâche ne concerne pas le Kop Virage Nord"

La juge reste de marbre. Martine Doitrand rappelle que les derniers incidents entre ultras lyonnais et stéphanois ont eu lieu en dehors des enceintes sportives. "Ces faits de violence se sont déroulés en dehors des matchs. C’est une frange de supporters qui s’affronte. Ils se donnent rendez-vous pour se battre, ça n’a rien à voir avec le sport." L’avocate s’emmêle un peu les pinceaux en voulant être plus précise : "Ce sont des ultras." Pour conclure sa plaidoirie, la représentante du club de foot sort le grand jeu. Et s’interroge sans sourciller : "Le président Aulas est le premier supporter de l’OL. Gérard Collomb et le préfet qui sont invités à ce derby vont-ils pouvoir se déplacer ?" La juge a du mal à cacher un léger sourire.

Verdict mercredi après-midi

C’est au tour de Me Hervé Banbanaste, l’avocat de l’association Kop Virage Nord de livrer ses arguments. Il rappelle que cette association plus connue sous le nom des Bad Gones représente 2600 membres et n’a rien à voir avec les derniers incidents. "Pour interdire ce déplacement à Saint-Etienne, on évoque la chanson "Emmenez-moi" de Charles Aznavour revisitée par les supporters mais chantée par les joueurs (lors de la présentation de la Coupe de France en 2012). On parle pour les auteurs du vol de la bâche (des Magic Fans) d’une mouvance d’extrême droite. Mais soyons précis ? On parle de quelle mouvance ? Et cela ne concerne pas le Kop Virage Nord", s’agace-t-il. L’avocat évoque également le cas de Jean-Michel Aulas : "Avec cet arrêté, si le président de l’OL va au stade, il risque six mois de prison et une interdiction de stade."

La juge Verley-Cheynel interpelle les deux avocats, surprise qu’ils ne parlent pas dans leur plaidoirie de l’arrêté ministériel. Me Martine Doitrand explique avoir déposé un recours mardi matin au Conseil d’Etat. Le tribunal administratif de Lyon se positionnera donc uniquement sur l’arrêté de la préfecture de la Loire. Le jugement est attendu pour mercredi après-midi.

à lire également
18 interpellations, 9 policiers légèrement blessés et 3 vitrines de magasins dégradées : le bilan de cette nuit de célébration de la victoire de l'Algérie en CAN reste relativement bon selon la préfecture, compte tenu de l'importante affluence dans les rues de Lyon.
1 commentaire
  1. grandlyonnaise - 5 novembre 2013

    des menaces ! que des menaces ! et en la matière le grand 'bienfaiteur de l'humanité', mandant de cet avocat (qui est cuit parce qu'il ne sera pas crû) est coutumier du fait Il provoque, il titille ... et ensuite il joue la pleureuse, mais il ne se rend même plus compte que s'il nous fait pleurer, c'est de RIREMais 'tant va la cruche à l'eau qu'à la fin, elle se casse'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut