A l'heure au rendez-vous

Après le Trophée des Champions, les Lyonnais confirment leurs belles dispositions estivales et s'affichent déjà comme les prétendants à leur propre succession.Les Lyonnais sont (déjà) en tête du championnat de France, à l'heure pour la reprise du championnat. Pourtant, il aura fallu à l'OL une bonne vingtaine de minutes pour lancer la machine et faire déjouer des Auxerrois pas très inspirés sur la pelouse de Gerland. Après des actions dangereuses signées Karim Benzéma (23') et surtout Sidney Govou qui manque le plus facile, seul aux six mètres (14'), c'est Milan Baros qui ouvre la marque grâce à un très bon travail de Jérémy Toulalan. L'ex-Nantais récupère un mauvais renvoi de la défense auxerroise et transmet plein axe à Baros. L'attaquant tchèche contrôle et pique son ballon devant le gardien de l'AJA (1-0). Les Lyonnais semblent bien en jambes pour leur premier match de la saison et prennent le jeu à leur compte : Abdulkader Keita gratifie le public de quelques dribles de haute-qualité alors que Govou et Benzéma sont intenables et donnent le tournis à la défense bourguignonne. Quant aux Auxerrois, ils ne semblent pas en mesure de trouver de solutions face au collectif des sextuples champions de France. Malgré sa large domination, l'OL regagne les vestiaires sur le score de 1 à 0.

La seconde mi-temps repart sur les mêmes bases, même si le rythme retombe petit à petit à cause du manque de condition physique des deux équipes. Un centre tendu de Grosso fait se lever Gerland mais Baros est trop court et ne peut reprendre (54'). Alors que les Auxerrois donnent l'impression de relever la tête, Karim Benzéma décoche une frappe du gauche aussi subite que puissante dans la lucarne de Sorin qui ne peut rien faire (70'). Un but magnifique qui vient récompenser la très bonne partie de l'attaquant lyonnais. A la 75 ème minute, Juninho tout juste rentré en jeu rappelle qu'il est le maître des coups de pieds arrêtés et force Sorin, sur un coup-franc de près de quarante mètres, à dégager en corner. Plus rien ne sera marqué dans ce match. Mais avec cette première victoire en championnat, les hommes d'Alain Perrin prennent le contrôle de la Ligue 1 avec Nancy et Valenciennes et montrent qu'ils ont toujours aussi faim.

Mathieu Carbasse

Les notes du match

Vercoutre (5.5) Mis à part un bon coup-franc de Pedretti, on a pas beaucoup vu le suppléant de Gregory Coupet, la faute à des Auxerrois pas dans le coup et à une défense irréprochable.

Réveillère (5.5) Titulaire sur le côté droit, Anthony a passé une soirée assez tranquille défensivement et a paru bien en jambe sur quelques centres. Il monte en puissance.

Cris (6) Solide comme à son habitude, il n'a été mis en danger que dans les toutes dernières minutes du match sur un action de Maoulida. Le brassard lui va comme un gant.

Muller (4.5) Malgré un bon placement, le Suisse a multiplié les fautes et aurait pu provoqué un penalty en faveur de l'AJA. Et ses relances manquent parfois de clairvoyance.

Grosso (5.5) Des débuts prometteurs pour le champion du monde italien. S'il n'a jamais été mis en défaut sur son côté gauche, il a affiché une très grande maturité et aurait pu être passeur décisif si Baros avait pu reprendre son centre au deuxième poteau (54'). Remplacé par Clerc (80').

Kallstrom (6) Précieux dans la récupération et la première relance, le Suédois s'est montré appliqué sur les coups de pieds arrêtés.

Toulalan (6) Il a gagné la majeure partie de ses duels et a semblé bien tenir le coup physiquement. Il devient, petit à petit, indispensable dans l'entre-jeu de l'OL.

Keita (5.5) Abdulkader doit soigner la dernière passe et la finition de ses actions. Mais au vu de ses contrôles et de ses dribles, il apparaît comme le meilleur accélérateur du jeu lyonnais. Remplacé par Ben Harfa (67') auteur de belles actions dans l'axe et sur son côté gauche.

Govou (5.5) Le jour où il mettra au fond les actions qu'il se procure, Sidney sera un des meilleurs attaquants du monde. Ce soir encore, il a loupé une reprise à 6 mètres des cages (14'), seul face au but vide il a raté son contrôle seul face à Sorin (90'). Pour le reste, il est vraiment très fort.

Benzéma (6.5) Il est en forme, en confiance et réussit (presque) tout. Son but est à l'image de son match, puissant, technique et spectaculaire.

Baros (6) Le tchèque a conjuré le mauvais sort et a marqué le premier but des Lyonnais dans ce nouveau championnat. Il s'est montré enthousiaste même s'il n'a pas eu le même impact que son compère Benzéma. Remplacé par Juninho (74') auteur d'une rentrée réussie.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut