OL : Aulas veut des “sanctions exemplaires contre l’OM”

La Ligue de football professionnel examine ce jeudi les incidents qui ont émaillé la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique lyonnais, le 20 septembre dernier, au Vélodrome. Jean-Michel Aulas attend des sanctions lourdes pour Marseille.

Après les incidents qui ont émaillé la rencontre OM-OL du 20 septembre (jets de bouteilles, fumigènes…), la Ligue de football professionnel avait sanctionné durement l’Olympique de Marseille. Les Marseillais avaient dû se passer de ses virages nord et sud du Vélodrome face à Angers. Ce jeudi, à partir de 18h, la LFP se réunit de nouveau, pour donner une décision définitive.

Jean-Michel Aulas a profité d’une conférence téléphonique, mercredi, pour mettre la pression sur la Ligue. "Il faut des sanctions exemplaires. La preuve, Vincent Labrune a déjà réglé sur le papier ses relations avec les groupes de supporteurs mais les sanctions doivent contribuer à éliminer ce type d’incidents gravissimes, car nous avons joué dans un stade où il n’y avait pas de sécurité, où les joueurs ont été en danger dans un match à la fin duquel le meilleur ne l’a pas emporté", a confié le président des Gones.

Vincent Labrune : “Il n’y a eu ni blessé ni mort”

Les dirigeants marseillais, à commencer par Vincent Labrune, ont déjà préparé ce dossier. "Je le répète, nous condamnons les jets de bouteilles, mais il n’y a eu ni envahissement de terrain, ni blessé, ni mort. Il faut savoir ramener les choses à leurs justes proportions", a confié le président phocéen sur RMC.

Pour rappel, initialement convoqués ce jeudi pour leurs propos tenus après cette rencontre, Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune se rendront finalement à la LFP le 29 octobre prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut