françois d'haene
© The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® – Pascal Tournaire

Le Beaujolais François d’Haene vainqueur de l’UTMB

Le trailer de 29 ans originaire de Saint-Julien, dans le sud du Beaujolais, s’est imposé dimanche, pour la seconde fois, sur l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB). En prime, il s’est adjugé le record de l’épreuve : 20h11 pour 168 km et 9 600 m de dénivelé positif !

françois d'haene ()

© The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® - Franck Oddoux

44 minutes d'écart. À ce niveau, c'est énorme.

Samedi, à 13h45, sous un soleil éclatant, le vigneron beaujolais François d'Haene a fait une arrivée triomphale dans les rues de Chamonix, devant une foule immense.

L'homme vient de remporter l'Ultrail-Trail du Mont-Blanc (UTMB) pour la deuxième fois de sa (jeune) carrière.

L'UTMB, c'est l'épreuve reine du trail mondial, le Tour de France du trail au niveau prestige (il y a plus dur encore !).

750 m de plus que l’Everest...

Parti la veille à 17h30 de Chamonix, l'homme a couru les 168 km et 9 600 m de dénivelé positif (l'Everest mesure 8 848 m) en 20 heures, 11 minutes (et 44 secondes).

Soit 8,5 km/h de moyenne. Ovniesque !

François d'Haene, viticulteur à Saint-Julien, dans le Beaujolais, en profite par la même occasion pour imposer un nouveau record.

Surtout, surtout, il arrive 44 minutes avant le deuxième de l'épreuve, l'Espagnol Iker Carrerra (20 h 55 min), lui aussi de l'équipe Salomon, qui est tout sauf un amateur.

44 minutes, dans ce genre d'épreuve, ça peut sembler bien mince, mais c'est en réalité gigantesque ! Du jamais vu même !

françois d'haene ()

© The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® - Franck Oddoux

Le rival n°1 de Kilian Jornet ?

À tel point que certains se demandent si le Beaujolais ne serait pas en passe de devenir le rival n°1 du Catalan Kilian Jornet, triple vainqueur de la course (et vainqueur, dimanche, du Trofeo Kima – 53 km pour 8 400 m de D+ en... 6 h 12 min !).

Et maintenant ? “Mon objectif est de doubler UTMB et Diagonale [La Diagonale des Fous, 164 km et 9 600 m de D+, NdlR], et d’y être à chaque fois performant.”

À bon entendeur...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut