L'OL assure l'essentiel

Sans Toulalan, blessé, c'est Bodmer qui était aligné au milieu de terrain aux côtés de Makoun et Juninho.
Le Mans, très offensif, se crée la première occasion dès la 7e minute par Gervinho, mais Lloris claque le ballon, qui prenait la direction de la lucarne. Et c'est l'OL, sur sa première occasion dangereuse, qui ouvre le score. Après un corner de Juninho mal renvoyé par la défense du Mans, Boumsong reprend de demi-volée et trompe Pelé. Menés 1-0, les Manceaux vont archi-dominer le reste de la première période se heurtant à plusieurs reprises à un Lloris des grands soirs. Et sur une balle de contre rapidement menée, Karim Benzema va assommer le public de Léon Bollée, d'une superbe frappe croisée des 20 vingt mètres. L'OL rentre au vestiaire avec des deux buts d'avance. Un score très flatteur.

En seconde période, le match va basculer en quatre minutes. Bien servi dans l'axe, Lamah se retrouve seul face à Lloris et s'écroule dans la surface. L'arbitre siffle alors un penalty, avant de revenir, fort logiquement, sur sa décision. L'OL profite des minutes de flottement suivant cette action de jeu, et sur une frappe de Källström, tout juste rentré, repoussé par Pelé, Karim Benzema reprend et s'offre un doublé. La messe est dite. Les Manceaux vont finalement réussir à sauver l'honneur par Le Tallec à la 77e minute de jeu à la suite d'un centre cafouillé par la défense lyonnaise.
Les Lyonnais s'imposent 3-1 et peuvent remercier Benzema, de nouveau en grande forme, et Lloris, excellent comme depuis le début de la saison. Le réalisme de l'OL aura fait la différence.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut