Ils l'ont fait !

Compte-rendu.

Les Lyonnais le savent. Ils n'ont pas droit à l'erreur et doivent l'emporter face aux Rangers pour espérer être au rendez-vous des huitièmes de finale. Les Ecossais, eux, n'ont besoin que d'un nul pour se qualifier. Et c'est dans un Ibrox Park en ébullition que les deux formations démarrent la rencontre. Dès la 4ème les Olympiens se procurent une superbe occasion. Govou hérite d'un bon ballon dans l'intervalle de Juninho mais ne cadre pas son tir. Les joueurs de Glasgow sont bien en place. Leur milieu de terrain tient bien le ballon et le fait remonter très vite. Les Lyonnais procèdent donc en contre. Et ils font mouche dès leur deuxième tentative. 16ème , Ben Arfa décale Benzema dans la surface qui centre puissamment devant les buts. McGregor, le portier écossais, repousse sur Govou qui a bien suivi et marque. Les hommes d'Alain Perrin prennent alors en confiance et multiplient les offensives. Les Rangers, nettement moins à leur avantage, n'ont toutefois pas dit leur dernier mot.

Sensationnel Benzema

Ils le prouvent dès la reprise. Poussés par leurs supporters qui donnent à nouveau de la voix, ils prennent d'assaut les buts de Vercoutre. L'arrière-garde olympienne résiste bien mais les Lyonnais peinent à sortir de leur moitié de terrain. Leurs incursions dans le camp adverse sont rapidement stoppées. 56ème, Toulalan slalome entre trois Ecossais avant d'être arrêté de façon irrégulière par Cuellar. Juninho voit sa frappe sur le coup-franc qui en découle repoussé par la transversale. Les joueurs des Rangers n'abdiquent pas. Ils poussent encore et encore pour égaliser. 70ème, Thomson place une frappe puissante qui passe à côté des buts de Vercoutre. 79ème, Benzema efface le gardien adverse. Sa frappe un peu molle est repoussée in extremis par un défenseur de Glasgow. Sur la contre-attaque qui suit, Ferguson déboule côté droit et centre à ras de terre pour Darcheville. Incroyable ! Le Guyanais manque le cadre. 85ème, Benzema soulage les siens. Il reçoit un ballon de Grosso dans la surface et frappe : 2-0 ! Trois minutes plus tard, le jeune attaquant lyonnais inscrit même un doublé. Pour l'anecdote, Darcheville écopera d'un carton rouge pour avoir, d'énervement, marché sur Kallström. L'OL s'impose 3 à 0. Rendez-vous fin février.

à lire également
L’entraîneur Rudi Garcia pendant le match Lyon-Dijon, le 19 octobre 2019 © Jean-Philippe Ksiazek / AFP
PORTRAIT – Après le renvoi de Sylvinho, Rudi Garcia a été choisi par Jean-Michel Aulas et Juninho pour remettre l’OL en selle. Au grand dam de supporteurs lyonnais déçus de voir l’ancien Marseillais sur le banc lyonnais. Le nouvel entraîneur de l’OL est attendu au tournant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut