Championnats du monde d’athlé : Sananes, la nouvelle génération du 400

Championnats du monde d’athlétisme – Alors que Floria Gueï est forfait, Déborah Sananes s’alignera sur 400m, aux championnats du monde d’athlétisme de Londres, qui débutent ce vendredi. La sprinteuse de l’Entente athlétique bressane fait également partie de l’équipe du relais 4x400m.

Avant les championnats du monde d’athlétisme 2017, Lyon Capitale fait le point sur les sportifs de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui seront à Londres du 4 au 13 août.

Elle fait partie de la nouvelle génération de l’équipe de France d’athlétisme. À 21 ans, Déborah Sananes aura l’honneur de fouler la piste du stade olympique de Londres, dans quelques heures. Déçue de ne pas avoir été retenue pour le relais olympique en 2016, elle prend une double revanche cette année en s’alignant sur 400m et en faisant partie des filles sélectionnées pour le 4x400m.

Une belle récompense pour l’athlète de Bourg-en-Bresse, qui n’en finit pas d’épater depuis la saison passée. En 2016, elle a effectivement battu son record personnel en courant le 400m en 51’’75. En poursuivant sur cette lancée, elle a établi le nouveau record de France espoirs en salle, cet hiver, en 52’’83. Juste avant de participer aux championnats d’Europe indoor, à Belgrade (Serbie), où Déborah Sananes a connu un petit coup d’arrêt : en demi-finale, elle a bouclé son 400m en 55’’30, insuffisant pour accéder à la course finale du championnat. Côté relais, pas de médaille non plus : les filles du 4x400m ont terminé à la 5e place.

Elle a couru en 51’’91 cette année, un centième de moins que Diarra

Mais Déborah Sananes a déjà connu le succès en tant que relayeuse : elle a fait partie de l’équipe des juniors ayant pris une médaille d’argent aux championnats d’Europe 2013, sur 4x100m. Depuis, c’est sur le tour de piste qu’elle passe le témoin. Et le 4x400m féminin présent à Londres cette année n’aura pas à rougir face aux concurrentes. Estelle Perrossier l’a d’ailleurs confirmé : “On peut vraiment avoir confiance en notre équipe.”

En individuel, Déborah Sananes se présente aux championnats du monde en ayant couru en 51’’91 cette saison, à Genève. Un centième de moins que sa compatriote Elea-Mariama Diarra, également sélectionnée sur 400m pour les mondiaux. Les deux Françaises devraient donc avoir les moyens de passer, au minimum, le stade des qualifications, ce dimanche.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut