Aulas : “Un moment charnière pour l’OL”

Présent en Roumanie avec ses joueurs, Jean-Michel Aulas a reconnu l’importance du match de ce jeudi soir face au FC Astra Giurgiu. “La qualification est vitale pour le club”, a-t-il notamment reconnu.

Le président de l'OL a fait le déplacement en Roumanie dès mercredi avec ses joueurs, afin d'insister sur l'importance du match. L'Olympique lyonnais joue ni plus ni moins que son avenir européen cette saison, ce jeudi soir, face au FC Astra Giurgiu, devant effacer la défaite du match aller (1-2).

"On est là avec un esprit commando, avec des soldats et des chefs", a déclaré Jean-Michel Aulas, avant d'ajouter : "Il y a eu des moments plus compliqués dans l'histoire du club, mais je reconnais que c'est un moment charnière."

Le président de l'OL s'est montré résolument optimiste : "Ce serait un exploit de se qualifier. Il faut un esprit de rébellion. On est venus en étant persuadés qu'on peut le faire. J'ai la conviction que tout est encore possible."

Suivez l'actualité de l'OL sur Olympique et Lyonnais.

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
4 commentaires
  1. grandlyonnaise - 28 août 2014

    il serait sans doute très opportun de voir une descente du contrôle anti doping ce soir .... Il y a tellement de mensonges chez cet homme là qui se prend pour le bienfaiteur de l'humanité

  2. croixrousse - 28 août 2014

    C'est votre droit Madame de condamner un homme mais comme le dit le journaliste Pierre Ménès 'Même s’il a des défauts , oui il est de mauvaise foi, il est despotique, il se trompe parfois mais il a bâtit de toute pièce un club extraordinaire, qui même dans des conditions économiques difficiles, arrive encore à avoir de beaux résultats' pourtant c'est pas le journaliste préféré de Monsieur Aulas. Lui il a bâtit et il l'a le droit de se planté contraire à Vous et son stade c'est pas un contrat PPP

  3. grandlyonnaise - 29 août 2014

    @Xrousse Le problème c'est que quand moi je me plante, c'est moi qui en assume les conséquences, surtout quand je fais des caprices Dans son cas, c'est les contribuables qui vont assumer, sous la bénédiction d'un élu qui se sert avant de servir ceux qui l'ont élu, et là commence le problème que personne n'a voulu voir jusqu'à ce soir, révélateur !pourtant, GOUVERNER, c'est PREVOIR

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut