Opposition au TGV Turin-Lyon : 13 policiers blessés

Le TGV Lyon-Turin, dont le coût total est évalué à près de 20 milliards d'euros, suscite une vive opposition d'une partie de la population dans la vallée de Suse, qui estime qu'il s'agit d'un projet "inutile, coûteux" et dangereux pour l'environnement. Selon ses promoteurs, au contraire, il s'agit d'un projet stratégique pour l'Europe. Il doit permettre de réduire le trajet Paris-Milan de sept heures actuellement, à un peu plus de quatre heures, et celui Lyon-Turin à moins de deux heures contre plus de quatre aujourd'hui. Il devrait en outre permettre de libérer la route de 700 000 camions par an. La fin du chantier est prévue en 2023.

L'Express

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut