La SNCF condamnée pour ses retards

La SNCF condamnée pour "défaut de ponctualité" ? La décision devrait réjouir maints usagers excédés. Le TGI de Paris vient de donner raison à une jeune femme, Soazig Parassols, à qui des retards répétés sur la ligne Ambérieu-Lyon avaient coûté son emploi en juin 2010 et qui avait décidé en conséquence d'attaquer la compagnie en justice.

La jeune femme, alors âgée de 24 ans et tout juste titulaire d'une licence de droit, vient à l'époque d'être engagée à l'essai comme secrétaire juridique dans un cabinet d'avocats lyonnais. Elle habite à Ambérieu, dans l'Ain, à soixante kilomètres de Lyon, et, pour se rendre sur son lieu de travail, elle prend chaque matin le TER, puis les transports en commun lyonnais avec deux abonnements qui lui coûtent 119 euros par mois.

Le Point

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut