Île Maurice : Aurore Gros-Coissy reconnue coupable

La Française Aurore Gros-Coissy a été reconnue coupable de trafic de drogue jeudi par la justice mauricienne, délit pour lequel elle risque jusqu'à 60 ans de prison. « Je déclare l'accusée (Aurore Gros-Coissy) coupable de trafic de drogue », a déclaré le juge Bobby Madhub, de la Cour d'assises de Port-Louis (Maurice), lors d'une séance-éclair au cours de laquelle il n'a pas donné lecture en détail du jugement.La sentence est attendue le 14 février.

Aurore Gros-Coissy est restée stoïque à la lecture du jugement, et s'est longuement entretenue avec son avocat. Ce dernier, Me Gavin Glover, va désormais préparer sa plaidoirie pour la sentence mais a déjà annoncé son intention de « faire appel du jugement ». Aurore Gros-Coissy, 27 ans, est jugée depuis le 2 septembre pour trafic de Subutex, un traitement de substitution à l'héroïne vendu sous ordonnance en France mais strictement interdit à Maurice.
La Française avait été arrêtée le 19 août 2011 à l'aéroport de Port-Louis, après la découverte de 1.680 comprimés de Subutex dans ses valises. Elle est jugée aux côtés d'une Mauricienne, Giantee Ramchurn, la mère de son ancien petit ami Tinsley qu'elle accuse d'avoir placé les comprimés dans ses bagages à son insu.
Jeudi, le juge a également déclaré Giantee Ramchurn « coupable de trafic de drogue ». La Mauricienne a elle fondu en larmes à la lecture du jugement. Son avocat, Me Ashcin Kandhai, a indiqué qu'il plaiderait « pour une peine d'emprisonnement minimum ».
Quatre autres Français et Françaises ont été condamnés à Maurice ces dernières années à des peines allant de 15 à 20 ans de prison pour leur implication dans des trafics présumés de Subutex.
Trafic de Subutex : Aurore risque 60 ans de prison (11/07)

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut