Denis Broliquier
© Tim Douet

Violences à Lyon : Broliquier a “la gueule de bois”

Après les nombreux incidents qui ont eu lieu à Lyon après la victoire des Bleus, Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement, a demandé “pourquoi avoir organisé une fanzone si on n’était pas capable de la sécuriser”.

“Le centre de Lyon se réveille avec la gueule de bois ce matin : magasins pillés, vitrines gravées, voitures détériorées, poubelles incendiées, feux tricolores massacrés, stations de métro taguées... Les casseurs, encore une fois, ont gâché la fête !” a écrit le maire du 2e arrondissement, Denis Broliquier, ce lundi matin sur sa page Facebook, suite aux incidents qui ont eu lieu durant les festivités de la victoire de l'équipe de France de football en finale de la Coupe du monde. Du mobilier urbain a été endommagé ou brûlé jusque dans la nuit. Plusieurs vitrines de magasin ont été cassées et un magasin Lacoste a été dévalisé. En tout, 30 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Denis Broliquier se demande “pourquoi avoir organisé une fanzone si on n’était pas capable de la sécuriser”. La municipalité avait annoncé la présence de 115 policiers autour de la place Bellecour et 130 dans l’agglomération, appuyés par des unités mobiles et des agents de sécurité. La préfecture a elle annoncé ce lundi qu’“un escadron de gendarmes mobiles et des renforts de CRS ont complété le dispositif en portant à 360 le nombre de forces de l’ordre dans le cœur de ville durant la soirée”.

“La facture sera très lourde pour le contribuable. Malgré cela, la victoire des Bleus reste magnifique. Bravo à eux ! Fier d’être français !” a conclu le maire du 2e arrondissement.

à lire également
Gérard Collomb juste après sa réélection comme maire de Lyon, le 5 novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a été réélu maire de Lyon, ce lundi matin, avec 41 voix. C’est sept de moins qu’en 2014 et cinq de moins que le nombre d’élus de sa majorité. Plus que ces voix manquantes, ce sont les prises de parole très acérées des élus de l’opposition qui auront marqué l’officialisation du retour de Gérard Collomb.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut