Villeurbanne : Bret, meilleur gestionnaire que bâtisseur ?

Le maire candidat a présenté ce mardi son programme qui se situe dans la continuité de son bilan. Peu d'idées nouvelles ont été exposées au-delà des prochains chantiers, Gratte-Ciel nord et cours Emile-Zola.

Jean-Paul Bret est-il plus à l'aise avec son bilan qu'avec son programme ? Ce mercredi, il présentait les grandes lignes de ses propositions aux municipales. Des 44 pages exposées, il est difficile d'y trouver des idées nouvelles, à la hauteur de son slogan de campagne "L'audace ensemble". Car les principales réalisations qu'il lancerait en cas de réélection ont déjà été engagées ou annoncées.

Les gros chantiers à venir déjà votés

Après une décennie de relatif sommeil, Villeurbanne va pourtant connaître une phase de mutation avec le réaménagement par tranches du cours Emile Zola (passage en 2X1 voie), le doublement du centre-ville par l'opération Gratte-Ciel nord (900 logements) et les nouvelles constructions à l'ilot Galline-Salengro, au Terrain des Soeurs et entre Maison Neuves et Ferrandière où le parc du rectorat est en voie d'être créé. Problème : ces chantiers, de première importance, sont déjà en débat depuis des années. Gratte Ciel Nord, toujours sur papier glacé, est presque aussi ancien que Confluence…

Prolonger T1 vers Saint-Jean

A l'heure de solliciter un nouveau mandat, Jean-Paul Bret semble butter sur 2020, incapable de voir plus loin, hormis la perspective d'accueillir 30 000 habitants de plus d'ici à 2030. Tout juste souhaite-t-il poser la question d'un tramway à la place de C3 et du prolongement de T1 vers Saint-Jean. Est-il meilleur gestionnaire que bâtisseur ? Car Villeurbanne, sous sa gouvernance, a été distinguée : ville la mieux gérée de France, celle qui fait le plus contre les discriminations ou l'une des plus entreprenantes en matière d'accessibilité.

Surfant sur ces récompenses, Jean-Paul Bret souhaite prolonger des actions ayant déjà cours, comme le versement de 1000 euros par logement éco-réhabilité aux bailleurs sociaux ou l'inscription de clauses d'insertion lors des appels d'offre. Il a annoncé vouloir appliquer dès septembre la réforme des rythmes scolaires, embauchant 24 coordinateurs municipaux. Les activités prévues toucheront aux arts, à la culture, mais aussi à la citoyenneté (prévention routière, prévention à la violence) et au décrochage scolaire.

Non aux caméras, 'oui mais' à la Métropole

Son programme a une teinte plus sociale que celle de son homologue lyonnais, enrichi de débats citoyens (notamment les "Audaces créatives"). Parmi les suggestions habitantes, celle d'une épicerie solidaire qui pratiquerait deux tarifs, l'un préférentiel pour les personnes en difficultés, l'autre solidaire pour les non démunis. Ce mardi, il a martelé deux convictions : son opposition à la vidéosurveillance - "personne n'est en situation de dire ce que ça fait en plus". Et ses réserves quant à la Métropole qui ne doit pas être "une construction lointaine". A cette fin, il propose d'ici à la fin de l'année des débats citoyens. Invitera-t-il Gérard Collomb ?

-----

Ses principales propositions  :

- Trois nouvelles écoles à GrandClément, Gratte Ciel et Carré de Soie

- Création de copropriétés pour les seniors et de physioparcs pour la pratique de la gymnastique douce

- Relance du théâtre de l'Iris

- Création d'un fronton de pelote basque à Saint-Jean

- Utilisation hivernale du centre nautique Gagnaire, agrandissement du bassin Boulloche

- Création d'un marché bio sur le cours Emile-Zola, entre la rue Magenta et la rue d'Alsace

- Participation citoyenne expérimentée par tirage au sort à partir de la liste électorale

3 commentaires
  1. Epsilon - 26 février 2014

    Il semble avoir compris que le bien-être et l'écologie allaient peser dans le scrutin, comme JW Martin qui verdit son 'programme' quand bien même l'UMP, l'UDI et l'écologie ça fait trois...

  2. Sophie_Lyon - 26 février 2014

    Rien de neuf pour le quartier du Tonkin ? qui a pourtant bien besoin d'attentions vu sa densité et ses besoins.

  3. tonkin - 26 février 2014

    meilleur gestionnaire!!! Le top 10 de l'absentéisme dans les municipalités : N°4 VILLEURBANNE. Le taux d'absentéisme des fonctionnaires territoriaux de la ville était de 12,50% en 2011, soit 28 jours par agent et par an. Monsieur le maire expliquera que depuis.... En tout état de cause cela nous coûte combien?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut