Michel Terrot
©Elise Julliard

Terrot reste fidèle à Fillon

Lyon Capitale fait réagir les élus UMP locaux suite à l'annonce de la candidature d'Alain Juppé à la primaire pour désigner le candidat de la droite à la présidentielle de 2017. Au tour de Michel Terrot, député UMP du Sud-Ouest lyonnais.

Lors de la campagne pour la présidence de l'UMP, à l'automne 2012, Michel Terrot avait soutenu François Fillon. Alain Juppé sorti du bois, le député UMP d'Oullins ne change pas d'avis. "Il n'est pas anormal que quelqu'un qui a eu des responsabilités importantes aspire à présider notre mouvement ou aux plus hautes fonctions. Ce n'est pas surprenant. Mais je reste très proche de François Fillon. Il a le sens de l'État, c'est un rassembleur qui défend aussi les positions d'une droite forte", plaide le député du Rhône.

À la veille d'une rentrée qui s'annonce chargée à l'UMP, Michel Terrot milite pour une distinction entre l'élection à la présidence du parti et une éventuelle primaire : "Je préférerais que celui qui devienne président du mouvement ne soit pas candidat à la présidentielle. Cela assurerait la neutralité du parti au moins jusqu'à la période pré-présidentielle."

Quant au retour de Nicolas Sarkozy, Michel Terrot ne l'attend pas spécialement avec impatience : "On ne revient pas comme ça en politique. Il faut d'abord être porteur d'un projet. Depuis de Gaulle, je ne crois plus en l'homme providentiel. J'ai peu d'appétence pour ceux qui pensent qu'il est possible de faire abstraction d'un programme."

à lire également
Alain Juppé
Le maire de Bordeaux vient d'annuler sa rencontre à Lyon avec David Kimelfed. Une annulation qui intervient en plein remaniement ministériel dans lequel le nom d’Alain Juppé est cité. 
Faire défiler vers le haut