Pollution : le Grand Lyon vote une subvention de 225 000€ pour Atmo

Si le travail de cet observatoire de la pollution Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a été salué lundi lors du conseil de la métropole, la majorité a tout de même été critiquée par les élus EELV sur la ZFE et par les élus LR sur le trop faible montant accordé. 

La métropole a voté lundi une subvention de 225 000€ (175 000€ + une subvention exceptionnelle de 50 000 euros) pour l’association ATMO Auvergne-Rhône-Alpes pour 2019. Cette somme vise à contribuer au fonctionnement de l'agence qui surveille et mesure la qualité de l’air en région Auvergne-Rhône-Alpes. Atmo a un budget prévisionnel de fonctionnement de 9 827 000 euros pour l'année en cours. 

Les élus EELV ont salué cette subvention, mais regretté le manque de volontarisme des collectivités sur le sujet de la pollution au-delà des déclarations publiques. “Cherchons-nous à être exemplaires, ou à l’instar de la ville de Lyon, allons-nous demander des dérogations ? Car si tout le monde demande des dérogations, la mise en œuvre effective de la ZFE n’aura pas lieu au 1er  janvier 2020, mais 18 mois plus tard”, a notamment critiqué Pierre Hémon. 

Anneau des sciences vs pollution

L'élu écologiste a comparé ce qui se fait à Lyon et à Paris : “Nous avons été la Métropole la plus touchée sans doute par la canicule, par la pollution à l’ozone.  Or nous sommes loin d’être la Métropole la plus active dans la lutte contre la pollution. Pour rappel, Paris vient ce 1er juillet d’étendre les restrictions de circulations à tous les véhicules, dont les véhicules personnels, portant la vignette Crit’Air 4. Pour rappel encore, la Métropole du Grand Paris (131 communes) est en passe d’interdire les Crit’Air 5 sur son territoire”.

Et de conclure : “Enfin, nous souhaitons qu’un budget pour une vraie campagne de communication et de mobilisation soit dédié à la lutte contre la pollution atmosphérique. Si l’on est bien arrivé à trouver 12 millions pour diverses études sur l’Anneau des Sciences, on doit pouvoir trouver un million pour mieux protéger la santé des Grand-Lyonnais !

Auréoles à l’Atoll ?

Christophe Quiniou, maire de Meyzieu et ancien ingénieur environnement chez Atmo, a désapprouvé le faible montant de la subvention et pointé du doigt l'événement “On s'y met tous” organisé à l’Atoll du parc Miribel-Jonage par David Kimelfeld, dont Lyon Capitale vous parlait ici. “En privatisant la base de loisir, il a pu s'acheter des participants, à savoir les milliers de visiteurs qui seraient venus de toute façon, mais qui ont eu la chance d'avoir leur place sur la plage gratuitement. Ce coup de com, à environ 90 000 euros laisse pantois quand nous voyons que la subvention que nous attribuons à Atmo est de 175 000 euros”, a déploré l’élu LR. “Par contre pour aller en vélo là-bas, comme prévu point de président. Agir pour le climat, oui, mais pas quand il fait chaud, ça fait des auréoles sous les bras pour les photos ...”, a taclé Christophe Quiniou qui a tout de même voté la subvention.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut