Passi Martial

Passi va déposer un recours au Conseil constitutionnel

Le maire de Givors, qui a manqué une place au palais du Luxembourg à 5 voix près, dépose un recours devant le Conseil constitutionnel. Il dénonce des irrégularités lors du scrutin.

Martial Passi, tête de liste du Front de gauche lors des dernières sénatoriales dans le Rhône, a annoncé son intention de saisir le Conseil constitutionnel. À la suite de cette élection, le maire de Givors avait en effet vu lui échapper un fauteuil au palais du Luxembourg, pour 5 petites voix seulement. "En raison des conditions exceptionnelles créées par l'écart de seulement 5 voix, plusieurs listes ont souhaité examiner les résultats, les procès-verbaux et les conditions d'ensemble du scrutin", rappelle Martial Passi dans un communiqué.

Le soir du vote, la liste Front de gauche s'interrogeait déjà sur un éventuel recours, affirmant avoir relevé "des irrégularités" dans 3 bureaux de vote, notamment des doubles votes et des grands électeurs empêchés de voter.

Mais, comme l'expliquait il y a plusieurs jours Lyon Capitale, ce recours pourrait aussi être une bonne opération pour Michel Mercier. En effet, si une action en justice est engagée, le sénateur UDI obtiendra un délai pour se conformer au non-cumul des mandats et pourrait ainsi rester au conseil général jusqu’à la création de la métropole, le 1er janvier 2015.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut