Parti unique à Vénissieux ?

Son principal rival, le villiériste Christophe Girard, investi par l'UMP, a vu sa liste retoquée par la préfecture du Rhône, au motif que l'un de ses 44 colistiers loue un garage et non un logement classique. Mais le maire de Vénissieux n'est pas encore débarrassé de Christophe Girard. Ce dernier a en effet saisi le tribunal administratif en référé pour contester cette décision. "La dénomination du contrat de location n'est pas exact au sens où l'on parle d'un garage alors que cet endroit est tout à fait habitable, se défend le tête de liste de droite. Est-ce qu'une pécadille de vocabulaire va arrêter le travail énorme que nous avons effectué depuis le début de cette campagne ?" A l'heure où nous bouclons, la justice administrative n'a toujours pas statué.

Participez au débat sur les municipales à Vénissieux

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut