métro
© Robin Favier

Municipales : le contrat en 5 engagements du candidat Havard

Ce jeudi, Michel Havard a levé le voile sur ses 5 engagements envers les Lyonnais. Outre le rayonnement de la métropole, le candidat de la droite et du centre a mis l'accent sur l'éducation, la sécurité et la qualité de vie, notamment via un important effort sur l'environnement.

Un contrat. Voilà ce que Michel Havard aimerait signer avec les Lyonnais. Un CCD de 6 ans renouvelable avec bureau place de la Comédie, certes ; mais un contrat fait d’engagements aussi. Et ce sont justement ceux-ci que le candidat UMP détaillait ce jeudi à la presse, tout en levant le voile sur quelques éléments programmatiques.

Certains de son camp regrettaient la discrétion de Michel Havard sur la scène politique locale ces dernières semaines et attendaient de le voir plus présent, plus pugnace dans la campagne, alors que son principal adversaire Gérard Collomb vient enfin de sortir du bois.

4 piliers et 5 engagements

Posé, appliqué, plutôt bon élève, Michel Havard n’a pas affuté les surins. Normal, il ne se bat pas contre Gérard Collomb, selon ses propres mots, « mais pour Lyon ». Ceux qui espéraient le voir fondre sur l’édile actuel en sont donc pour leurs frais. En deux heures de conférence, à peine le challenger aura-t-il glissé trois références à Gérard Collomb, sans jamais le nommer.

Emploi, rayonnement international, attractivité, enfance, éducation, solidarité, cadre de vie, environnement… Le candidat veut agir sur tous les fronts avec une devise : « la performance et l’équilibre » et une promesse « pas d’augmentation d’impôts pendant les 6 années du mandat ». « Nous devons repenser l’exercice de nos compétences, plutôt que de céder à la facilité du recours à l’impôt », a-t-il assuré .

Dans le projet de Michel Havard, quatre piliers : « la métropole humaine et ambitieuse, Lyon l’entreprenante, Lyon l’humaniste et Lyon la ville durable ». « Je souhaite faire de Lyon la pépite des métropoles européennes. Lui faire franchir le cap qu’elle n’a pas passé ces dernières années. Lui donner une reconnaissance et une notoriété qui trop souvent lui manquent », a assuré le candidat.

"Smart city"

Premier des 5 engagements de Michel Havard : faire rayonner Lyon. « Je souhaite que nous puissions amplifier le rayonnement de Lyon sur des axes d’excellence à forte visibilité. Je pense notamment à la santé et la nutrition par exemple », a-t-il avancé.

Mais à son sens, le rayonnement lyonnais passera également et peut-être même surtout par la construction d’une ville innovante. Il imagine déjà une « smart city », ou ville intelligente. « L’utilisation de nouvelles technologies, des données et des systèmes de communication est un préalable à toute « smart city », l’optimisation des ressources énergétiques un élément fondamental, la mobilité est contributive et la sécurité indispensable pour donner à la ville toute son attractivité ». Clé de voûte de cette évolution nécessaire à la ville selon le candidat de droite et du centre, l’installation de nouveaux outils d’information quasiment en temps réel permettant de « piloter au quotidien la collectivité sur la base des dernières informations disponibles ». Concrètement il s’agirait d’une plateforme numérique intégrant la logique du guichet unique et « permettant aux services de la ville de disposer de tous les leviers nécessaires » pour la gérer au mieux.

Incubateur de talents

Deuxième engagement, Michel Havard souhaite « accompagner les Lyonnais sur le chemin de la réussite ». En ce qui concerne les enfants, ceux-ci bénéficieraient plus largement de soutien scolaire (lire ici). Le challenger de Gérard Collomb souhaite également la création de carrefour des parents pour accompagner ces derniers dans leurs tâches éducatives. L’accompagnement à l’orientation des jeunes Lyonnais sera également amélioré.
L’accompagnement des entreprises, lui, se fera notamment via la création dans le 4e arrondissement d’un incubateur de talents (lire ici).

Pour ce qui est des aînés, Michel Havard souhaite favoriser l’habitat intergénérationnel et mettre en place des « tickets-restaurant senior » (lire ici).

Brigade canine et application mobile

La protection des Lyonnais constitue le 3e engagement de Michel Havard, qu’il souhaite dans « un équilibre juste et parfait entre prévention, dissuasion et répression". Il se montre favorable à la création d’une brigade canine ; le renforcement de la vidéo surveillance, avec l’installation de caméra intelligentes disposées dans les quartiers commerçants ; le lancement d’une application smartphone destinée à alerter les services de police en cas de fort danger (lire ici).

"Plus largement il faudra recentrer l'action de la police municipale sur la sécurisation de l'espace public", défend le candidat.

La liste de Michel Havard souhaite également s’engager dans un "grand plan d’accompagnement des parents et des enfants afin de prévenir la délinquance juvénile".

Plus de métro et plus de crèche

Dans son 4e engagement, Michel Havard souhaite faciliter la vie quotidienne des Lyonnais, via notamment la création d’un portail unique de dialogue entre la Ville et ses habitants. Du point de vue des transports, le candidat continue de soutenir un projet de métro Est/Ouest, de la gare Saint-Paul à la Part-Dieu, puis plus à l’Est jusqu’à Saint-Exupéry (lire ici).

Au niveau de la garde d’enfants, Michel Havard promet l’augmentation du nombre de berceaux en crèches et la création d’un « portail petite enfance ».
« Choqué par la non prise en considération des parents pendant la grève des cantines », Michel Havard promet qu’il ne les laissera pas tomber en cas de grève et garantit « la continuité du service public ».

Capitale verte de l'Europe

Pour son dernier engagement, le candidat de la droite et du centre souhaite renforcer la qualité de vie des habitants, notamment via un projet « cœur de quartier » et une consultation pour définir les plans d’action prioritaires dans chaque quartier. Le candidat souhaite également fixer un objectif ambitieux de plantation d’arbres. Un plan d’embellissement des ponts et un travail sur le mobilier urbain sera également effectué. Un grand plan solaire sera mis en place (lire ici). Plus surprenant, Michel Havard annonce également une réflexion autour de la collecte de déchets par pneumatiques dans certains quartiers de Lyon (lire ici). Autant d’efforts sur l’environnement que Michel Havard souhaite mettre à profit en engageant Lyon dans la compétition pour devenir Capitale verte européenne en 2020 (lire ici).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut