Inauguration de l’Institut français de civilisation musulmane © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Lyon : l'IFCM veut faire communier islam de France et République

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, était à Lyon pour inaugurer l'Institut français de civilisation musulmane situé dans le 8e arrondissement de Lyon. Un lieu culturel dans lequel il a loué “la vision d'un islam ouvert qui s'inscrit pleinement dans la République”.

Vingt-cinq ans après la mosquée de Lyon attenante, l'Institut français de civilisation musulmane a été inauguré à Lyon (8e) ce mercredi en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur. “Deux bâtiments indépendants physiquement et symboliquement”, assure d'entrée Kamel Kabtane. Le recteur de la grande mosquée de Lyon était accompagné de Gérard Collomb, le maire de Lyon, et de David Kimelfeld, le président de la métropole. La délégation a d'abord visité le bâtiment de cinq étages et de 2500 mètres carrés, conçu par le cabinet d'architecture Gontier Conquet, encore quelque peu vide. Un projet qui aura coûté 11,3 millions d'euros, dont un financé par l'État, un par la ville de Lyon et un par la métropole. La Ligue islamique mondiale a participé à hauteur de 1,5 million d'euros.

“Forger un destin commun en France”

Le successeur de Gérard Collomb place Beauvau a salué le travail de ses prédécesseurs qui ont permis la création de ce lieu culturel. “L'un des grands poisons de notre société, c'est l'ignorance. Avec l’ignorance, les personnes s'imaginent plutôt que se comprennent. Nous devons lutter contre cette ignorance en permettant aux Français de mieux se connaître dans une République apaisée. C’est une mission de longue haleine à laquelle l’IFCM va contribuer”, a-t-il affirmé. Puis d'ajouter : “Le mot foi, le mot croire, le mot musulman ne sont pas des gros mots en République. Il faut bâtir ensemble une relation de confiance entre islam et République”. Christophe Castaner a loué “la vision d'un islam ouvert qui s'inscrit pleinement dans la République” de l'IFCM en l'opposant “à ceux qui veulent construire le mur du communautarisme”. “Accepter la différence, ce n'est pas nier ce que nous sommes”, a-t-il conclu.

Inlassable promoteur de la réalisation de cet institut, Kamel Kabtane n'a pas caché son émotion en présentant ce lieu culturel. “Un projet global d'ouverture et de paix. Ici le lieu de raison, là-bas un lieu de foi. Ce binôme a un sens fort”, a débuté le recteur de la grande mosquée de Lyon. À travers l'IFCM, il souhaite “former une connaissance mutuelle” en “forgeant un destin commun en France et en contribuant à cette vision forte et apaisée de la société”. Le président de l'IFCM a par ailleurs annoncé qu’il souhaite, dans la lignée des cursus “Religion, liberté religieuse et laïcité” et “Connaissance de la laïcité” dispensés par l’Université Lyon III et l'Université catholique de Lyon, proposer une formation universitaire “d'ici cinq à dix ans” pour les imams afin de créer un véritable islam de France.

C'est quoi l'IFCM ?

Sur 2500 m2, l'Institut proposera un espace d'exposition, une médiathèque, dix salles de classe, deux laboratoires de langue, un salon de thé et deux salles de séminaires. Chaque semaine, une conférence-débat sera organisée, des cours de civilisation musulmane seront dispensés par des professeurs et des séminaires vont être mis en place régulièrement. Enfin, l’IFCM compte  proposer deux à trois expositions par an, en lien avec d'autres institutions de la ville (Musée des Beaux-arts, Art contemporain, Villa Gilet, CHRD, Centre National de la Mémoire Arménienne, etc.) ou d’autres lieux culturels.

2 commentaires
  1. Galapiat - 20 septembre 2019

    mais qui a prétendu qu'un républicain a besoin de religion pour vivre en harmonie avec ses semblables

  2. corsica - 23 septembre 2019

    quelle escoquerie l'imam castagneur est pitoyable

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut