Grégory Doucet (EE-LV) et Yann Cucherat (LREM), candidats aux municipales 2020 à Lyon
Grégory Doucet (EE-LV) et Yann Cucherat (LREM), candidats aux municipales 2020 à Lyon

Lyon : entre maladresse et récupération, le terrorisme s’invite dans la campagne municipale

Grégory Doucet s’est attiré les foudres des listes d’union entre la droite et Gérard Collomb en évoquant une menace terroriste qui serait “derrière nous”. Yann Cucherat l’accuse d’irresponsabilité et de “provoquer les terroristes”. Grégory Doucet tente, lui, au lendemain de ses propos de les englober dans un propos plus général.

Ce sont quelques mots qui vont perturber la fin de campagne des écologistes à Lyon. Dans un débat organisé par France 3 qu’il a plutôt dominé, Grégory Doucet a fait une faute de carre au moment d’évoquer le contexte sécuritaire autour de la fête des Lumières. Le candidat explique que les attentats terroristes à l’origine de l’annulation de l’édition de 2015 “étaient derrière nous et aujourd'hui on peut repenser cet événement sur les quartiers”. Des propos qui font réagir a posteriori Yann Cucherat, le candidat de l’alliance entre Les Républicains et les listes Collomb. Sur le plateau de France 3, il n’avait pas sourcillé lors du direct. “Je n’ai pas entendu”, justifie le candidat à la mairie de Lyon. Il s’est bien repris depuis, comme ses colistiers qui inondent les réseaux sociaux, quitte à donner l’impression de surfer sur la polémique naissante pour refaire son retard sur le candidat écologiste : “dire que le risque d’attentat est derrière nous relève d’une forme d’inconscience et d’irresponsabilité. À travers ses propos spontanés, c’est le naturel qui est revenu au galop. C’est de la provocation à l’égard de fous furieux. On sait que les terroristes réagissent quand ils sont provoqués surtout que la fête des Lumières repose aussi sur le symbole de “Merci Marie”.

Récupération ?

Ce jeudi matin, Grégory Doucet a tenté de resituer ses propos dans un contexte plus global : “je n’ai pas voulu dire que la menace est révolue. Ce qui est derrière nous, c’est d’avoir dû annuler la fête des Lumières. Les forces de l’ordre ont su adapter les dispositifs de sécurité. Nous avons progressé depuis 2015. Lors des grandes manifestations, la sécurité doit rester une priorité. Si l’on ne peut pas l’assurer, les évènements ne se tiendront pas”. Le candidat des écologistes entend redéployer la fête des Lumières dans les neuf arrondissements de Lyon. Une mesure que contestent Georges Képénékian et Yann Cucherat pour qui la menace terroriste oblige à concentrer les illuminations en presqu’île

à lire également
Le nouveau maire de Lyon promet une alternance sur le fond comme sur la forme. Grégory Doucet prône davantage de transversalité pour une démocratie plus participative. Il s’adresse aussi aux acteurs, souvent économiques, qui durant la fin de la campagne municipale ont exprimé leur crainte d’une vague verte.
13 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    DiminuerLaPollution - 25 juin 2020

    un exemple parfait de la différence entre des gestionnaires de terrain , pragmatiques, qui connaissent un tout petit peu ce que veut dire de sécuriser un événement aussi massif que la fête des lumières, et en face, un candidat plein de bonne volonté, frais comme un gardon, qui connait les vrais solutions (la police à vélo (surtout pas électrique les vélos, parce que ca pollue la planete)) pour gérer ces manifestations et les individus très professionnels du débordement qui s'en réjouissent.
    Le pragmatisme, ça fait du bien , au quotidien . On en a besoin.
    Les grandes idées, les beaux rêves, c'est chouette.

    Mais pour DIRIGER une METROPOLE comme la notre, il faut des personnes expérimentées qui connaissent vraiment les responsabilités que ça implique.

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Abolition_de_la_monnaie - 25 juin 2020

      Vous parlez de l'expérience politique de sauter sur un bout de phrase ? 😀

      Ras le bol de ces politiciens à la petite phrase. De toutes manières, rien ne se fait sans le préfet et la police, rien ne se fait sans les services de renseignements, et ce n'est pas une barrière qui a empêché l'explosion rue Victor Hugo en plein centre ville du temps de Gérard Collomb !

      Une barrière, un contrôle, ça ne change rien. C'est à la source qu'il faut lutter, pas lorsqu'on a relégué des gens au fond du trou et que ne voient que leur mort pour en sortir !

      Est-ce que la mairie de Cucherat et de Képénékian ont mis des cours de psycho, de philo, de religion, d'athéisme dans toutes les écoles de la ville ?
      Non.
      Un mec qui se fait exploser, ça ne s'arrête pas avec une barrière où des gens s'amassent comme dans les fêtes de lumières ! Regardez en Irak où ils en sont dans les techniques, et vous allez voir que s'il faut nous protéger contre ce qu'ils subissent, et bien... on n'a aucune chance !
      Donc, on doit s'attaquer à la source et pas aux apparences.

      Faire de la politique sur l'émotion, c'est faire de la politique pour les moutons.

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        populiste - 26 juin 2020

        Mais nalchi tu vas la fermer et bosser un peu tu sévis de partout avec tes élucubrations va boire ta tisane va chez le coiffeur aussi

    2. Signaler un commentaire inapproprié
      martin legrand - 25 juin 2020

      De l'art de se rattraper aux branches pour les politiciens écolos...

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        Abolition_de_la_monnaie - 25 juin 2020

        De l'art de ne jamais aller au bout des choses avec les politiciens "pépères" "pas de vague".

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    arkane - 25 juin 2020

    Avec ce propos complètement irresponsable, on a un échantillon de ce que les Verts vont faire de Lyon et cela fait plus peur que le terrorisme

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Abolition_de_la_monnaie - 25 juin 2020

      Sans compter que ce sera le retour des bêtes sauvages et qu'ils vont manger des enfants et des personnes âgées ! La couleur verte est à bannir ! Même des feux de circulation ! Non mais !

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        DiminuerLaPollution - 25 juin 2020

        voila, il ne reste plus que ca comme argument... C'est dommage, mais c'est la réalité

  3. Signaler un commentaire inapproprié
    noe-froissart - 25 juin 2020

    Tout un débat, des propositions pour transformer Lyon et l'adapter au dérèglement climatique, et derrière Cucherat, qui n'est plus seulement la marionnette de Collomb mais son porte-voix, ne retient qu'une phrase hors de son contexte pour masquer le vide de son programme d'alliance de droite...

  4. Signaler un commentaire inapproprié
    Jol - 25 juin 2020

    J'ai vu les programme des 100 premiers jours des ecologistes
    ont il pris la mesure de ce qu'est un projet pour une ville et une metropole ???

  5. Signaler un commentaire inapproprié
    ifoyaka - 26 juin 2020

    Ces politiques d'opérette ressemblent de plus en plus à des alcoolos .Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.Eux c'est les voix qu'ils peuvent ratisser

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Abolition_de_la_monnaie - 26 juin 2020

      Il faudra pourtant vous y faire, dans un monde monétaire, la politique est très très très très souvent corrompue au fait que les électeurs votent pour ceux qui protègent/augmentent leurs intérêts monétaires. 😀

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut