Gérard Collomb © Tim Douet

Lyon : Collomb fait la leçon à Castaner

Ministre de l’Intérieur entre mai 2017 et octobre 2018, Gérard Collomb est redevenu maire de Lyon en novembre 2018. Ce jeudi matin, sur Europe 1, il n’a pas hésité à tacler son successeur, Christophe Castaner. Morceaux choisis.

Ministre de l’Intérieur depuis octobre 2018, Christophe Castaner a pris la suite de Gérard Collomb, le maire de Lyon, qui a occupé la Place Beauvau entre mai 2017 et octobre 2018. Sur Europe 1, ce matin, Collomb a jugé assez sévèrement les débuts de Castaner…

« Il peut commettre un certain nombre d’erreurs, il faut qu’il fasse attention. Lorsque vous êtes au Ministère de l’Intérieur, tout pèse. Si vous faites une déclaration hasardeuse, il est clair que ça renforce la tendance Gilet jaune », a explique le maire de Lyon. Christophe Castaner est notamment critiqué après ses propos sur "l'attaque" de la Pitié-Salpétrière, à Paris.

"Il faut qu'il fasse attention"

"Vous, vous communiqueriez moins ?", lui demande la journaliste. "On n’est pas obligé lorsqu’on est Ministre de l’Intérieur de communiquer tous les jours. On a une masse de documents extraordinaires. Ce sont des documents toujours provisoires et on ne doit pas juger de leur fiabilité dans l’instant", a ajouté celui qui est d’ores et déjà candidat à la Métropole de Lyon en 2020.

Le maire de Lyon est également revenu sur ses relations actuelles avec Emmanuel Macron. "Le président me dit qu’il a besoin de moi", a-t-il notamment lâché (lire ici).

à lire également
Gérard Collomb, le maire de Lyon, ne s’est finalement pas rendu à un meeting de campagne La République en Marche pour les européennes à Confluence (Lyon 2e). Sur les réseaux sociaux, en plein meeting, il a vivement taclé les organisateurs. Son absence a évidemment fait beaucoup causer tout au long de la soirée. Reportage.
1 commentaire
  1. JANUS - 10 mai 2019

    Il en pleurait lors de sa nomination au gouvernement Macron….mais c'était il y a 2 ans !
    Macron: ce n'est pas la présidence française qui l'intéresse mais celle de la commission européenne.
    Collomb, ce n'est pas la mairie de Lyon qui l'intéresse mais la présidence de la métropole.

    Qui étreint trop embrasse mal !

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut