Georges Képénékian et Gérard Collomb à la métropole
Georges Képénékian et Gérard Collomb à la métropole

Lyon : Collomb demande à Képénékian d'arrêter de “créer la zizanie”

Une demande qui fait suite à un récent sondage, au commanditaire étrange, qui renforce l'idée d'une double investiture LREM de Gérard Collomb à la ville et à la métropole de Lyon. 

Le conseil municipal avait été tendu lundi entre les deux hommes. Attaqué sur le dossier d'habitations à bon marché Cité jardin dans le 7 arrondissement, Georges Képénékian, candidat aux municipales en 2020, avait appelé à plus “d'humilité” le maire de Lyon. “Dans ma carrière médicale, j'ai toujours plus appris de mes échecs que de mes succès”, avait-il lancé à Gérard Collomb. Ce vendredi, l'équipe de campagne de l'ancien ministre de l'Intérieur a demandé à George Képénékian de “faire preuve de responsabilité”, en rejoignant le maire de Lyon et en arrêtant de “créer la zizanie”.

Le faible score de Georges Képénékian, dans tous les cas de figure, fait prendre un risque important de voir basculer la Ville de Lyon aux mains des Verts alliés à la France Insoumise. Dans ces conditions, il semble rationnel et cohérent que par une attitude responsable, il arrête tout de suite la zizanie créée, se retire et rejoigne la majorité de Gérard Collomb, dont il a été membre depuis qu’il est élu”, ont-ils lancé. 

Le score en question fait référence à un étrange sondage, comme nous l'écrivions jeudi, commandité par la conciergerie Lord Nelson située à Sainte-Foy-lès-Lyon. Une entreprise dont l'actionnaire minoritaire est Jean-Christophe Larose, un promoteur immobilier dont les relations avec Gérard Collomb ont fait l'objet de très nombreux articles de Lyon Capitale (lire notamment ici). Cette enquête d'opinion, publiée par Paris Match, présente Lord Nelson comme un think tank et place Gérard Collomb largement en tête du 1er tour des municipales en cas d'investiture par LREM (27 %). S'il n'était pas tête de liste “l’équipe de ses soutiens, testée sans nom précis”, obtiendrait 17 % derrière l'élu EELV Grégory Doucet (20 %). Dans les deux cas, Georges Képénékian serait à 11 % sans étiquette.

Cela démontre combien La République en Marche a besoin de personnalité forte et populaire comme Gérard Collomb”, a commenté le mouvement du maire de Lyon “Prendre un temps d'avance”. Questionné hier sur ce sondage et son commanditaire, l’opposition LR avait trouvé “la ficelle de la manipulation est un peu grosse” pour installer l'idée d'une double investiture de Collomb à Lyon.

à lire également
Urne bulletin vote participation 2017
Une circulaire du ministère de l'Intérieur a modifié les règles de comptabilisation des résultats électoraux. Désormais seuls les candidats des villes dont la population est supérieure à 9000 habitants se verront attribuer des nuances politiques, rendant ainsi invisibles 50% de la population française et 27,7% de la population du Rhône. 
2 commentaires
  1. vieux caladois - 22 novembre 2019

    les 2 K : la raclée ?

    1. PAUL Gabriel - 22 novembre 2019

      Il faut que le vieux se retire et soutienne les deux K

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut