4e119ad164

Les deux élus de Vénissieux suspendus du PS font appel

Mokrane Kessi et Samia Hamdiken-Ledesert, élus à Venissieux, ont été suspendus le 21 octobre par la Fédération PS du Rhône. Ils font appel devant la commission nationale des conflits du PS.

La tension ne redescend pas au PS de Vénissieux après la décision de la commission fédérale des conflits du PS, lundi 21 octobre, de suspendre deux élus locaux. Mokrane Kessi et Samia Hamdiken-Ledesert (photo, élue depuis 2001, conseillère au Grand lyon),
candidate en juin pour conduire la liste PS aux prochaines municipales. Tous deux ont été suspendus pour avoir dénoncé en juin la "tricherie" supposée de leur challenger. Lotfi Ben Khelifa aurait fait avancer la date du vote des militants de quatre mois à Vénissieux, avec la complicité de la fédération du Rhône, afin de s'assurer de sa désignation par les militants. Ils ont décidé de faire appel de cette décision et s'en expliquent dans un communiqué envoyé ce mardi :

"Nous trouvons la décision de la Fédération socialiste du Rhône incompréhensible et discriminatoire ! En effet, le comportement de M. Benkhelifa (secrétaire de section PS Venissieux) ne peut rester sous silence dans une
ville comme Vénissieux. Ce dernier, se sachant très menacé par Samia Hamdiken-Ledesert au poste du 1er des socialistes dans cette ville, pour les prochaines municipales, a avancé la date de cette désignation en juin au lieu d'octobre 2013, à l'insu des adhérents".

Après la décision des instances locales du PS, le 21 octobre, les deux élus avaient trente jours pour faire appel. La décision de la commission fédérale est suspendue dans l'attente de celle de la commission nationale des conflits qui doit bientôt se prononcer.

Faire défiler vers le haut