Les députés UMP lyonnais tiennent au bouclier fiscal

Dans la majorité de droite à l’Assemblée nationale, des voix s’élèvent pour remettre en question le bouclier fiscal. Dans le Rhône, des députés UMP tiennent bon : il ne doit pas être supprimé.

Alain Juppé, ancien 1er ministre et député UMP, a ouvert une brèche dans le bouclier fiscal, l’une des promesses de campagne du candidat Sarkozy, d’autres parlementaires de la majorité ont suivi le mouvement. Les députés socialistes ont applaudi et (re)demandé la suppression de cette mesure libérale. Dans le Rhône, des députés UMP continuent, eux, de la défendre, anticipant la réponse de Nicolas Sarkozy qui leur a finalement demandé dhier e ne pas "y toucher".

“Il est hors de question de renier un engagement de 2007. Ce serait la pire des choses que de renoncer sur des engagements pris devant les citoyens”, soutient le député-maire de Caluire-et-Cuire, Philippe Cochet qui en fait une question de principe. Et Michel Havard de rappeler les justifications de cette mesure : “Si nous voulons que les contribuables les plus riches quittent le pays, il faut le supprimer. Je pense que c’est la volonté du PS qui fait la chasse à ceux qui réussissent. La suppression du bouclier fiscal se traduirait par une fuite des contribuables et finalement une baisse des recettes fiscales et donc un appauvrissement. C’est un choix politique. Je suis favorable au bouclier fiscal. Donner la moitié de ses gains à l’État, je considère que ce n’est déjà pas mal”. Le député et conseiller municipal laisse tout de même la porte ouverte à quelques aménagements.

Philippe Meunier, député de l’Est lyonnais, les a déjà en tête. “Je suis pour le bouclier fiscal sur les revenus du travail. On ne peut pas prendre plus de la moitié des revenus d’activité d’un Français sinon l’impôt devient confiscatoire. Le bouclier fiscal intègre aussi les taxes d’habitation et foncière et il s’agit d’un point que l’on peut discuter. Ne touchons pas aux revenus du travail mais discutons des autres impositions”, souligne-t-il.

À gauche, l’heure n’est pas aux ajustements. “Je suis pour la suppression pure du bouclier fiscal. C’est la mesure la plus choquante et injuste jamais mise en place dans notre pays. Il permet aux contribuables les plus riches de s’exonérer d’impôts sur les revenus par des niches fiscales. Ils se font rembourser les impôts locaux, la CSG et l’ISF. Notre système fiscal a tellement de trous que les très riches ne paient pas d’impôts sur le revenu. Le bouclier fiscal est une mesure injuste. Il est temps de le supprimer”, estime Pierre-Alain Muet, député de la Croix-Rousse.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]
10 commentaires
  1. pilou - 2 avril 2010

    Ah ils sont gentils c'est ump. A vouloir parait défendre le peuple contre le foot buisiness, par contre pour faire des cadeaux fiscaux( avec toutes les trappes fiscales les + haut revenus peuvent être amenée à payer que 20%de leur revenus fiscal)aux plus riches au détriment des plus pauvres et des classes moyennes Qu'ils continuent comme ca, de tout façon les français auront de la mémoire en 2012, nico prépare tes bagages cela va t'exposer dans la figure

  2. marie19 - 26 octobre 2010

    Cette loi est importante pour éviter la faillite de la France.

  3. Credit - 30 novembre 2010

    Elle permet tout de même de conserver les grosses fortunes national et il vaut mieux avoir une petite fiscalité sur les grosses fortunes plutôt que de les voire cotiser a l’étranger. Une actualité a ce sujet est d'ailleurs sur notre site http://www.credit-on-line.com

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut