Montage Bruno Bonnell Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Législatives : vers un match Bonnell/Vallaud-Belkacem à Villeurbanne ?

La potentielle candidature de Bruno Bonnell aux législatives alimente la rumeur lyonnaise. Cette semaine, c’est à Villeurbanne que celle-ci l’envoie. Dans la circonscription où se présente la ministre de l’Éducation nationale.

Bruno Bonnell, le référent d’En Marche dans le Rhône, alimente de nombreuses rumeurs de candidature aux législatives. L’intéressé s’en amuserait presque en découvrant dans la presse les différents territoires où il serait envoyé pour une élection à laquelle il n’est pas candidat.

Cette semaine, c’est à la 6e circonscription (Villeurbanne) que son nom a été associé. L’entourage de Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS aux législatives, redoute ce scénario. La ministre de l’Éducation nationale s’attend à devoir affronter un candidat d’En Marche. Pour ses proches, Gérard Collomb ne lui fera pas de cadeau et le nom de Bruno Bonnell, chef de file d’En Marche dans le Rhône, sort donc du chapeau. Ce dernier la laisse dans l’expectative.

“S’il y a un territoire où je peux être légitime, c’est Villeurbanne”

“Quand je suis arrivé d’Algérie, j’ai vécu à Villeurbanne. J’y ai créé mes entreprises. Je connais cette ville depuis cinquante ans. Mais les législatives, c’est un autre sujet. Je suis concentré sur la présidentielle. J’ai toujours dit que l’on en reparlera une fois qu’Emmanuel Macron sera définitivement sur la rampe de lancement. Mais il est clair que, s’il y a un territoire où je peux être légitime, c’est Villeurbanne”, nous a confié Bruno Bonnell.

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017, jour de l'élection du premier © Tim Douet
Retour aux affaires lyonnaises pour Gérard Collomb ? Le ministre de l'Intérieur veut lancer dès septembre son association “Prendre un temps d’avance”, ouverte à la société civile, pour engager une dialogue sur l’avenir de la Métropole. Quand il s’agit de politique lyonnaise, Gérard Collomb ne perd pas temps. En témoigne son nouveau projet d’association ouverte à […]
3 commentaires
  1. grandlyonnaise - 5 février 2017

    Depuis qu'il a conduit INFOGRAMMES à la liquidation, regardez comme les tables à tous les râteliers en compagnie du COLON lui profitent bien !ou bien est il gagné par la déprime ? donc colon l'occupe en s'occupant en plus de tous les mandats pour lesquels il encaisse les émoluments sans remplir la pleine fonction ...SE SERVIR AVANT DE SERVIR c'est la devise du baron

  2. Gérard Eloi - 5 février 2017

    Macron sur sa rampe de lancement...?Il va dégager, et il est parmi les candidats pour Mars 2025, Macron ? Excellente nouvelle. (Mais dommage pour les Martiens qui vont subir ses monologues..., chaque médaille ayant son revers)

  3. Kasneh - 5 février 2017

    Il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir s'aiguiser les dents sur le parquet villeurbannais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut