Législatives 9e circonscription - Chantal Helly : pour l'interdiction des licenciements

SÉRIE (9e circ./14) - Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes ? Chantal Helly nous répond. Elle est la candidate de la Lutte Ouvrière dans la 9e circonscription du Rhône (Anse, Beaujeu, Belleville, Gleizé, Monsols, Villefranche-sur-Saône).

Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Nous sommes pour que les couples homosexuels aient les mêmes droits que les autres couples, et donc, bien qu’étant favorables à l’union libre, nous sommes pour qu’ils aient le droit de se marier.
Quant à l’adoption, ce qui compte c’est la capacité des parents à élever et aimer les enfants, et pas le sexe de ceux qui les élèvent.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Nous, ce que nous souhaitons, c’est construire une autre société qui ne soit pas soumise à l’argent, et où chacun puisse vivre selon ses besoins, où ceux qui pratiquent le sport ou des activités artistiques ne le fassent pas pour l’argent mais pour le plaisir. Dans une telle société, les valeurs créées par le travail serviraient à la collectivité pour que chacun puisse en profiter.

En attendant, dans la société capitaliste mercantile dans laquelle nous vivons, où beaucoup se demandent tous les jours comment ils vont arriver à finir le mois, nous sommes pour taxer les revenus très élevés, et que l’argent ainsi prélevé serve à financer les services publics, la Sécurité sociale, les retraites etc. Mais la taxe que veut mettre en place Hollande est surtout un effet d’annonce, la portée d’une telle taxe sera symbolique, ce que Hollande dit lui-même.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

L’augmentation du prix de l’essence remplit les coffres forts des grands groupes pétroliers comme Total. Je pense qu’il faudrait surtout instaurer une transparence sur la façon dont ces trusts forment leurs prix, que les consommateurs, les travailleurs, puissent contrôler leurs comptes. Les groupes pétroliers font des milliards de bénéfices. Ils peuvent prendre sur leurs profits pour baisser le prix de l’essence.
Par ailleurs, contre les hausses de prix en général, je pense qu’il faudra imposer l’échelle mobile des salaires, c’est-à-dire que les salaires suivent automatiquement les hausses de prix.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Non. Les grands groupes capitalistes de nos pays pillent les pays pauvres, surexploitent leurs travailleurs, sèment la guerre et la misère, et on voudrait interdire à ceux qui fuient ces guerres et cette misère de venir ici chercher le moyen de vivre un peu mieux et de faire vivre leurs familles !
Le patronat utilise et attise les divisions qui existent dans le monde du travail, mais en réalité, il a besoin de la main d’œuvre immigrée. Nous sommes pour la régularisation de tous les sans-papiers, et que tous les travailleurs immigrés aient les mêmes droits que les travailleurs français.

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

Il est profondément choquant que les dirigeants d’entreprises gagnent des millions pendant que les travailleurs voient leurs salaires bloqués ou diminués. Les prix sont les mêmes pour tout le monde, nous avons tous besoin de nous loger, de manger, de nous vêtir, d’élever nos enfants, nos besoins sont les mêmes. Mais plus que les revenus des PDG, ce qui est choquant, ce sont les milliards qu’accumulent la grande bourgeoisie, les gros actionnaires. Ce sont ces richesses qu’il faudra attaquer, pour augmenter massivement les salaires et les indexer sur les hausses de prix.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Nous sommes pour, et pas seulement aux élections locales. Des gens qui vivent dans ce pays depuis des années, qui y travaillent, qui versent des cotisation sociales, qui paient des impôts, s’intéressent forcément à la vie du pays dans lequel ils vivent et il devraient avoir le droit de donner leur avis.
Et puis, comme ces étrangers sont pour la plupart des travailleurs, en majorité ouvriers ou employés, le fait de leur refuser le droit de vote, c’est une façon d’empêcher toute une partie de la classe ouvrière de s’exprimer, si bien qu’elle est systématiquement sous-représentée dans les élections.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez-vous la remplacer ?

La loi Hadopi est à l’image des contradictions de cette société. Internet était censé donner accès aux autoroutes de la connaissance, un nouvel espace de liberté. Mais on se rend compte que ce réseau est contrôlé par ceux qui ont les plus gros ordinateurs : les grandes firmes et les États.

Rendre gratuite la culture pour tout le monde serait un progrès évident aujourd’hui, d’autant plus que les moyens techniques le permettent. Mais il faudrait aussi que les artistes puissent vivre dans la société sans devoir vendre leurs œuvres. Il faudrait donc réinventer des rapports entre l'art et la société. Mais tout cela n’est possible que dans une société qui ne soit plus régie par la loi du marché.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

Nous pensons que la religion est une affaire privée et que l'État n’a pas à s’en mêler. Aussi nous sommes contre le financement par l'État des écoles privées religieuses, et contre des aides publiques pour construire ou entretenir aussi bien les églises que les mosquées ou les synagogues ou tout autre édifice religieux.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

De telles décisions doivent faire l’objet de concertations avec les enseignants et les parents d’élèves.
Ceci dit, les rythmes scolaires sont peut-être un problème, mais c’est un problème secondaire par rapport au manque de moyens de l’Education nationale. Avant de discuter de comment il faut organiser l’école, il faut embaucher massivement des enseignants et les personnels nécessaires au bon fonctionnement de ce service public. Pour le moment, les réorganisations de programme et de rythmes sont plus souvent des occasions pour attaquer les conditions de travail des personnels de l’éducation nationale.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

sommes pour. Et nous sommes surtout pour la construction massive de logements sociaux confortables et accessibles à tous, car c’est la pénurie de logements qui fait grimper les loyers. Et que ce soit l’Etat qui les fasse construire plutôt que de passer par les grands groupes du bâtiment dont le seul but est de s’enrichir.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

Dans la société capitaliste, toute activité industrielle peut être dangereuse, car c’est la loi du profit qui régit tout, et non la recherche de sécurité. Alors, le problème n’est pas tellement de savoir comment on produit l’énergie, mais d’imposer le contrôle par la population et les travailleurs des grands groupes de ce secteur. Et nous nous battons pour instaurer une autre société, où les choix pourront être faits par la population en toute connaissance de cause et en tenant compte de la sécurité et du bien-être de tous.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Comme pour de nombreux problèmes de société, nous pensons que la répression ne résout rien, et aggrave même souvent la situation. Cependant, les paradis artificiels sont des pièges, qui éloignent peut-être les soucis mais ne les résolvent pas. Et les drogues sont toujours dangereuses et laissent des séquelles Pour les combattre, il faut attaquer le mal à la racine, à notre société qui génère violence et angoisse.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Il y a un réel problème de circulation, et aussi un réel problème de pollution, en particulier pour ceux qui habitent les banlieues Est et Sud-Est vers qui on rejette toutes les nuisances. Il faudrait mettre en place beaucoup plus de transports en commun, pas à Lyon-même qui est bien doté, mais autour, pour ceux qui ont des déplacements importants pour aller travailler. Et aussi réduire considérablement le nombre de camions sur les routes en développant le transport ferroviaire et fluvial. Ce n’est pas la politique de la SNCF, qui réduit son transport ferroviaire en refusant les wagons isolés et qui est devenue l’un des principaux transporteurs routiers !

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Les institutions actuelles éloignent la population et les travailleurs des mandats électifs. L’Assemblée nationale est ainsi essentiellement formée de médecins, avocats, universitaires,… Imposer un non cumul des mandats changera-t-il cela ?

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

La Commune de Paris avait décidé que les élus toucheraient comme rémunération le salaire d’un ouvrier qualifié, pour être sûrs que ceux qui se faisaient élire le faisaient par dévouement à leurs électeurs et pas pour faire carrière. C’était une très bonne décision. De plus, ils étaient révocables à tout moment par ceux qui les avaient élus, ce qui les obligeait à rendre des comptes à ceux qui les avaient élus. C’est cela la véritable transparence.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Le fait que des députés puissent "sécher" ainsi montre surtout que cette Assemblée nationale n’a aucun pouvoir : tout ce qui s’y vote à été décidé ailleurs, au gouvernement, ou dans les conseils d’administration des grands groupes.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'Assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Depuis le début de la crise on a vu le chômage augmenter encore, et tous les jours on annonce de nouveaux plans de licenciements et fermetures d’entreprises. Alors pour nous, la loi la plus urgente à faire voter serait l’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, sans baisse de salaire.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut