CAMINALE

Législatives 3e circonscription : Maxime Caminale veut "préserver notre politique familiale"

SÉRIE (3e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes au Parlement ? Maxime Caminale nous répond. Il est candidat de Lyon-Divers-Droite dans la 3ème circonscription du Rhône (Lyon 3e, 7e et 8e).

> Retrouver l'intégralité des réponses des candidats dans le dossier "Législatives 2012 : le programme des candidats", en colonne centrale.

Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ?
Les dispositions légales actuelles, telles que le PACS me paraissent suffisantes. Je m’oppose à l'adoption par des couples homosexuels.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?
C'est une mesure purement démagogique qui concerne une toute petite minorité de personnes. Cette mesure rappelle les "confiscations" sous le régime soviétique qui ne rapportera rien. Ca risque même de favoriser un peu plus l'évasion fiscale. Quant aux artistes et sportifs, si une telle mesure est adoptée, ils doivent être traités de la même façon que les autres, il serait intolérable de recréer une caste de privilégiés.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?
Là encore on est dans la démagogie. On veut faire croire aux Français qu’avec cette mesure aussi ponctuelle qu’irréaliste ils vivront mieux. Irréaliste et irresponsable.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?
Pas forcément, dès lors que l'on maîtrise bien les flux migratoires et que cette immigration s'adapte aux besoins du travail en France. En revanche, il faut accroître la lutte contre de l'immigration clandestine.

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?
Plafonner les rémunérations des salariés des entreprises privées ou publiques n’est pas une solution. Non seulement on risquerait de se priver de talents, d’expérience ou même d’excellence de certains salariés qui risqueraient d’exercer leurs talents à l’étranger, ce qui augmenterait la « fuite des cerveaux » que connaît déjà notre pays, mais aussi une telle mesure ne solutionnerait aucunement le problème des bas salaires. Là aussi, une telle mesure n’est que de la poudre aux yeux.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?
Contre. Cela risque de favoriser les clientélismes de toutes sortes. Si un étranger non-communautaire souhaite acquérir le droit de vote et qu’il réside et travaille en France depuis un certain temps, il pourra alors demander la nationalité française. S’il devient un citoyen français à part entière, il alors aura tous les droits et devoirs inhérents à ce contrat passé avec la République.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez vous la remplacer ?
Conservons HADOPI , ne changeons pas de dispositif à chaque fois mais essayons de l’améliorer. On le sait, la lutte contre le téléchargement est matériellement très difficile. Il faut sans cesse s’adapter aux progrès technologiques.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?
Un principe fondamental a été posé par loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ne revenons pas sur ce principe : la laïcité prime et l'Etat ne doit en aucun cas, ni de près ni de loin, subventionner quelque religion que ce soit.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?
Je suis pour le retour de la semaine à 5 jours, avec comme matinée le mercredi. Toutefois, il serait bon que les experts se mettent d'accord sur les rythmes scolaires : ce qui a été démontré comme le système idéal il y a 5/10 ans tel que la semaine de 4 jours n'est plus bon aujourd'hui. Au-delà des querelles d'experts, il faut pour les enfants, comme pour les parents et les enseignants, trouver un système pérenne qui ne change pas tous les quatre matins !

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?
Contre. L'échec absolu de cette mesure a déjà été démontré après-guerre. (Certains groupes ou particulier ayant préféré garder des logements vides plutôt que de louer moins chers).

Ensuite une telle mesure risque de freiner les achats immobilier en vue d'un investissement locatif, donc de réduire l'offre locative, ce qui finalement aggravera encore la crise de l'offre et de la demande sur le marché locatif.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?
Pour, car la France est ultra-limitée en énergies fossiles. Le nucléaire est un pôle d’excellence français qui génère des milliers d'emplois. Cette compétence nous permet de mieux maîtriser les prix de fournitures énergétiques.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?
Contre. Ce produit reste une drogue. Ne rendons pas l'Etat complice des réseaux mafieux qui produisent ces drogues.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?
Je suis pour la réalisation de ces équipements routiers. Notre agglomération a besoin des ces infrastructures

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?
Il me parait difficile de cumuler un mandat de parlementaire avec un mandat exécutif d’une grande collectivité. Mais quand on est député ou sénateur, il faut savoir garder un ancrage local pour garder le sens des réalités du terrain. J’espère surtout que la loi permettra de limiter les mandats parlementaires dans le temps.

On ne doit plus pouvoir être député ou sénateur pendant 15 ans voire 30 ans ! Cela permettra de renouveler régulièrement la classe politique et d’empêcher certains élus de ne travailler qu’à leur réélection.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?
Je pense qu'il est normal qu'un député, qui vote et contrôle les dépenses de l'Etat, soit parfaitement transparent sur sa rémunération, tant sur les montants que sur la composition de celle-ci.

L'ensemble des moyens dont un député disposent se répartit en trois pôles : sa rémunération, ses frais de représentation et son enveloppe lui permettant de s'attacher des collaborateurs. Pour éviter tout abus et toute dérive, il me paraît souhaitable que la gestion des frais de représentation et celle de l'enveloppe pour les collaborateurs soient gérées par l'Assemblée Nationale et non par le député lui-même.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

L’assiduité aux cessions mais aussi aux travaux des commissions est le moindre des engagements pour un député. Je propose de mettre en place un système de "jetons de présence" comme dans les Conseils d’Administrations d’entreprises avec une baisse substantielle des indemnités d'élu en cas de non présence. Il faut un cadre légal pour ces mesures.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'Assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

- Sur le traitement des parlementaires (députés et sénateurs) : baisse du train de vie des députés et sénateurs et limitation des mandats parlementaires dans le temps.

- Mutualisation de la prise en charge de la dépendance et favoriser le maintien à domicile

- Libérer le foncier pour favoriser la construction de logements libres et sociaux. Favoriser l’accession libre et sociale à la propriété

- Préserver notre politique familiale : défense du quotient familial et des allocations familiales sans conditions de ressources

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut