Image 1

Législatives 3e circonscription : Eric Lafond veut faciliter la création d'emplois

SÉRIE (3e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire de Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes au Parlement ? Eric Lafond nous répond. Il est candidat sans étiquette dans la 3ème circonscription du Rhône (Lyon 3e, 7e et 8e).

Eric Lafond était la tête de liste du Modem lors des municipales à Lyon en 2008. Il devient élu d'opposition à la mairie du 3ème arrondissement à la suite de ce scrutin. Il a été suspendu du MoDem récemment et se présente sans étiquette.

Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Je suis favorable à une égalité de droits et de devoirs, et cela vaut pour l'adoption. Toutefois je pense que la revendication du mariage est un mauvais combat, au sens où il heurte la sensibilité des personnes pour qui il s'agit d'abord d'un engagement religieux.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Cette mesure est symbolique (par le faible nombre de personnes concernées). Elle présente un risque, éviter au PS une réforme de fond de la fiscalité française (simplification, réforme des assiettes, etc.). A ce titre elle ne me semble pas souhaitable. Ayons à coeur de rendre l'impôt plus efficace, avant de s'en servir comme arme de communication politique.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

La question de l'autosuffisance énergétique est un enjeu si ce n'est l'enjeu majeur de l'Europe dans les trente ans à venir. L'augmentation du coût des énergies fossiles représente un moteur pour cette mutation. Que l'Etat, actionnaire d'un industriel de l'automobile, pousse aux innovations technologiques, il sera davantage dans son rôle de stratège.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

La priorité est la création d'emplois, sans quoi il y aura toujours des bouc-émissaires à trouver et des réactions de rejet et de peur face aux personnes d'origines étrangères. Par ailleurs la chasse aux étrangers à laquelle nous avons assistée pendant 5 ans produit des effets délétères sur cette population, le plus souvent bien intégrée, coûte chère à la collectivité, et est inefficace en détachant les forces de l'ordre de sujets plus prioritaires (trafics de drogues, proxénétisme, etc.).

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

La limitation des rémunérations dans les entreprises publiques est une nécessité, au titre de l'exemplarité de l'Etat. Pour ce qui concerne les entreprises privées, il s'agit de s'assurer que toutes les formes de rémunérations soient imposées à l'identique car notre système de protection sociale est essentiellement fondée sur le travail.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Ce sujet est un marqueur idéologique utilisé par le PS et l'UMP. Il n'a pour autant que peu d'incidence concrète comme en atteste le faible nombre de ressortissants européens inscrits sur les listes électorales et participants aux élections locales. Je ne vois pas d'inconvénients à ce que des personnes présentes sur le territoire depuis 5 ou 10 ans puissent s'inscrire, mais je trouverai plus efficace que l'acquisition de la nationalité française leur soit facilitée.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez-vous la remplacer ?

Ce qui est en jeu derrière Hadopi, c'est l'émergence d'un nouveau modèle économique, notamment pour la création culturelle. Je ne crois pas que l'Etat doive favoriser les rentes de situation des grands acteurs de l'industrie culturelle. A ce titre, je suis favorable à la suppression d'Hadopi, sans qu'il soit besoin de la remplacer.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

La République prône la laïcité. A ce titre les collectivités locales doivent pouvoir soutenir la construction de lieux de culte permettant à chacun de pratiquer sa religion.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

L'extension du temps scolaire me paraît nécessaire pour donner davantage de temps aux enfants pour apprendre. Toutefois ce seul changement sera illusoire s'il n'est pas accompagné d'un changement profond du fonctionnement de l'Ecole. Celle-ci doit s'ouvrir à d'autres professionnels, issus des monde de l'entreprise, de la culture et du sport, pour compléter le travail des enseignants. Le rôle de ces derniers doit être revalorisés. Dans le même temps, l'Ecole doit être davantage protectrice des enfants et devenir le lieux privilégié de leur apprentissage du monde environnant.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

Je ne crois pas à l'efficacité de cette mesure. L'enjeu est de construire de nouveaux logements, moins coûteux pour les habitants et moins consommateurs d'énergie.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

A terme nous devons sortir des dépendances au pétrole et à l'uranium, pour des raisons économiques et de protection de l'environnement. La ré-industrialisation de la France passe par l'émergence de nouvelles énergies, de nouvelles technologies d'économie et d'optimisation énergétique.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Tant que ce produit est classé comme stupéfiant, il n'y a pas de raison de le légaliser.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Le COL ne se fera pas, car il représente un investissement trop lourd. Pour le TOP, je suis favorable à une infrastructure double prévoyant voie routière et voie ferrée. L'A45 est une option du passé. Le rapprochement entre Lyon et St Etienne doit se faire par le rail avec une haute fréquence.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

J'ai toujours été favorable au non-cumul strict de mandat, mère de toutes les réformes institutionnelles. Seule une loi peut en effet établir ce principe.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Dès lors que le principe du non-cumul strict de mandat sera établi, les rémunérations seront plus transparentes. Les frais et dépenses connexes et leur utilisation (dotation parlementaire, frais de représentation, etc.) doivent faire l'objet d'une publication.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je considère que le mandat parlementaire permet à la fois une présence dans l'hémicycle pour chaque session et une présence sur la circonscription. Une minoration de l'indemnité parlementaire en raison de l'absence est logique et relève de l'exemplarité attendue des élus.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

La priorité est la création d'emplois. A ce titre, je proposerai plusieurs lois de simplification des contraintes administratives, fiscales, sociales qui pèsent sur les petites et moyennes entreprises, ainsi que sur les associations, les seuls acteurs qui ont crée massivement des emplois ces vingt dernières années.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut