Le centre nautique du Rhône au programme du conseil municipal

Les élus, réunis en conseil ce lundi, fixeront notamment les tarifs de la piscine du Rhône quand celle-ci n'est que partiellement ouverte.

Le centre nautique du Rhône s'invite une nouvelle fois au programme du conseil municipal. Un an après la fixation de tarifs controversés, les élus vont cette fois mettre en place une grille tarifaire en cas d'ouverture partielle.

La 3e tranche des travaux de rénovation du centre nautique touche à sa fin, permettant ainsi une ouverture à l'année, avec deux configurations possibles : un accès à l'intégralité des bassins et équipements, ou bien un accès limité au seul bassin de 50m.

C'est pour cette dernière option qu'une grille tarifaire va être soumise au vote des élus, avec un principe simple. Les tarifs du centre nautique du Rhône, en ouverture partielle, seront calqués sur les tarifs des autres piscines de la ville (3,40 € l'entrée plein tarif, 2,60 € en tarif réduit, 25 € le carnet de 10 entrées).

Gérard Collomb et la palme d'or de la piscine la plus chère, acte II

Pendant ce conseil, le collectif Les Bonnets de Bain tentera une nouvelle fois de remettre au maire de Lyon la palme d'or de la piscine la plus chère de France. Le mois dernier, le collectif avait déjà essayé de remettre à Gérard Collomb ce trophée "honorifique". Sans succès.

Parmi les autres sujets abordés, on retrouve notamment une délibération qui doit désigner un maître d'ouvrage unique pour le projet de rénovation de la gare Part-Dieu, Grand Lyon - Ville de Lyon. Pas moins de six groupes politiques ont demandé à intervenir sur cette question.

La vente du collège Serin retirée de l'ordre du jour

Un dossier épineux sera toutefois épargné aux élus ce lundi, celui de la vente de l'ancien collège Serin (Lyon 4e). Le bâtiment, de 1682 m², est sur le point d'être cédé par la ville à un promoteur au prix d'un million vingt mille euros. Soit un tarif attractif de 606 € le mètre carré. Une seule condition, l'installation d'une école d'audiovisuel actuellement basée à Limonest.

Le dossier a fait du bruit lorsqu'il a été présenté en conseil du 4e arrondissement le 15 avril dernier. Il ne sera finalement abordé par le conseil municipal que le 1er juin prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut