Philippe Merieu 01 © tim douet_035

La 1ère circonscription cédée par le PS à Meirieu, contre l'avis de Collomb

A sept mois des législatives, les écologistes s'implantent un peu plus dans la ville du socialiste Gérard Collomb. Le bureau national du PS, réuni hier soir à Paris, a en effet décidé de réserver la 1ère circonscription du Rhône au pédagogue d'Europe Ecologie les Verts, Philippe Meirieu en vue des législatives de 2012.

Plusieurs sources le confirment mercredi matin, le vice-président à la région Rhône-Alpes en charge de la formation tout au long de la vie, Philippe Meirieu, pédagogue de métier, entré en politique en 2009 au côté d'Europe-Ecologie-les-Verts et ex-soutien de Gérard Collomb et du PS dans lequel "il ne se reconnaît plus", devrait être candidat dans la 1ère circonscription de Lyon lors des législatives de 2012. Circonscription aujourd'hui "détenue" par Michel Havard (UMP).

L'ancien professeur de philosophie, élu à la tête du Parlement national d'Europe Ecologie les Verts le 11 décembre 2010 s'est vu réserver hier, mardi 15 novembre, la première circonscription lyonnaise, par le bureau national du PS, dans le cadre de l'accord national passé entre les écologistes et les socialistes en vue des législatives de juin 2012. La 1ère circonscription (5e arrondissement, une partie des 2e, 7e et 9e) et la 9e (Beaujolais) sur laquelle lorgnent Jean-Charles Kohlhaas et Etienne Tête leur ont été cédées par le PS.

A Lyon, le maire Gérard Collomb fulmine. Il s'est vu confirmer cette décision hier soir en bureau national à Paris contre son gré. Il avait pourtant déjà annoncé, il y a six jours, qu'il ne soutiendrait pas Philippe Meirieu sur ses terres. Le sénateur-maire reproche au candidat à la candidature de ne pas s'être adressé directement à lui pour négocier une circonscription lyonnaise. D'autant plus qu'il prévoyait de la réserver à un autre élu, le radical de gauche Thierry Braillard, son adjoint aux sports à la mairie.

Dans un communiqué envoyé à la presse Gérard Collomb dit n'avoir "jamais imaginé que M. Meirieu puisse prétendre représenter Lyon. J’ai en effet suivi d’assez près les votes qu’il émettait à la Région. Voter systématiquement contre les subventions à toutes les grandes institutions culturelles lyonnaises, contre le financement des pôles majeurs de la recherche, contre les rapports présentés dans les Conseils d’administration de nos universités par leurs exécutifs… ne me semble pas prédisposer à solliciter les suffrages des lyonnais. Dès lors, il ne s’étonnera pas que j’aie pu exprimer ma volonté de soutenir, dans la 1ère ou la 2ème circonscription du Rhône qu’il dit viser, des membres de la majorité municipale qui ont, eux, concouru au succès que connaît aujourd’hui notre agglomération".

Reste que la décision de réserver deux circonscriptions aux écologistes dans le Rhône n'a pas encore été validée par le conseil fédéral d'Europe Ecologie les Verts, elle le sera officiellement ce week-end. Ensuite les militants devront se prononcer sur cet accord que d'aucuns jugent "a minima" avec le PS et est loin de satisfaire tout les membres du parti écologiste. Rien n'est donc encore joué pour le célèbre pédagogue Rhonalpin qui dit cependant ne pas comprendre "l'hostilité" de Gérard Collomb à son égard. "J'ai été surpris de ce ton et j'espère de tout cœur que nous nous rejoindrons pour gagner contre la droite en 2012, affirmait-il mercredi matin, joint par Lyon Capitale. "Les militants et les cadres doivent maintenant se réunir, ajoutait-il, et s'inscrire dans une relation de complémentarité pour assurer la victoire de la gauche l'année prochaine. A cet égard, estimait-t-il, Lyon pourrait donner un bel exemple et cet accord pourrait bénéficier à tout le monde, y compris à Gérard Collomb".

à lire également
Après l'attaque de Strasbourg qui a fait trois morts et treize blessés, Gérard Collomb a présenté le dispositif de sécurité du marché de Noël à Lyon. Il est également revenu sur les Gilets jaunes, appelant "à la retenue" dans le contexte actuel. 
6 commentaires
  1. tony - 16 novembre 2011

    mon dieu,meyrieu a oublié le seigneur collomb

  2. lyonnais - 16 novembre 2011

    C'est du grand n'importe quoi!Aujourd'hui c'est un accord contre quelques centrales nucléaires.Demain, ce sera un autre chantage avec ces Verts!Voila ce que les Socs devront endurer, à la place des électeurs de gauche je ne voterai pas ni pour le PS comme pour les Verts.

  3. Martin de Givors - 16 novembre 2011

    Tout d'abord, je ferais observer à Mr. COLLOMB que si en France le député est désigné au scrutin uninominal à deux tours par une circonscription territoriale, il est élu pour faire un travail législatif au niveau national dans le cadre d'un projet politique global auquel il a souscrit et qui concerne l'ensemble du pays. A l'assemblée nationale les députés n'ont pas vocation à représenter un territoire, pour cela il y a le Sénat, une assemblée qui du reste ne sert à rien, mais il s'agit d'un autre débat.En petit chef de baronnie que Mr. COLLOMB souhaite caser un ami radical de Gauche au parlement c'est son droit, sauf que s'agissant d'une élection nationale c'est l'état major du PS et HOLLANDE qui décident...A l'évidence je doute qu'ils compromettent un accord national qu'ils ont imposé à EELV pour satisfaire les caprices de l'un de leur porte serpillière local (fut-il Maire de Lyon) et n'ont que faire de ses futures pérégrinations lors des prochaines Municipales...Mais avec tout ça c'est la Droite qui peut être satisfaite...

  4. ouaille - 16 novembre 2011

    'L'ancien professeur de philosophie'... Qui ça? M. Meirieu? C'est une blague! Ou alors, qu'on me sorte son diplôme de certifié ou d'agrégé de philosophie. Qu'il ait enseigné pendant une année, éventuellement, la philosophie en terminale, mettons. Mais que je sache, au niveau des concours, il n'a que le CAP d'instituteur.

  5. Collombitude - 17 novembre 2011

    Merci à Martin de Givors pour la qualité de son analyse, j'approuve en tout point.

  6. xtof - 17 novembre 2011

    Je vous invite à jeter un oeil sur le site de l'assemblée natioanle; quelques extraits: 'Un député représente sa circonscription mais également la Nation toute entière'; 'Un député a deux rôles : • Un rôle national, qui se décompose en deux tâches qui lui sont confiées par la constitution de la Vème République. •Un role local, tout aussi central, qui se décompose également en deux missions principales: Être à l’écoute de ses concitoyens et leur apporter son aide dans leur vie quotidienne ET Défendre les dossiers de sa circonscription.'

  7. christian - 17 novembre 2011

    pour compléter le post de Martin de Givors, ci-après copié collé extraité d'un article d'hier sur MEDIAPART, sujet :'dans la tete de F Hollande : pourquoi je joue solo'article signé stephane alliès du 16 novembre 2011 .... ''Le rassemblement et le rajeunissement de la «team Hollande» se résument en fait quasi essentiellement au ralliement de ceux qui l'ont rejoint lors de la primaire (comme Aurélie Filippetti, Marisol Touraine ou Vincent Peillon), à des proches de Ségolène Royal (Guillaume Garot, Delphine Batho ou Najat Vallaud-Belkacem) et d'Arnaud Montebourg (Thierry Mandon et Aquilino Morelle) ou à Jack Lang (qui bénéficie du titre mystérieux de «représentant particulier», dont on aurait de bonnes raisons de penser que la traduction pourrait être «ceux qui veulent un titre mais dont on ne sait quoi faire», comme également Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Gérard Collomb).'''c'est dire le crédit que le chef porte à ce 'porte serpillière' !

  8. christian - 17 novembre 2011

    pour compléter le post de Martin de Givors, ci-après copié collé extrait d'un article d'hier sur MEDIAPART, sujet :'dans la tete de F Hollande : pourquoi je joue solo'article signé stephane alliès du 16 novembre 2011 .... --'-Le rassemblement et le rajeunissement de la «team Hollande» se résument en fait quasi essentiellement au ralliement de ceux qui l'ont rejoint lors de la primaire (comme Aurélie Filippetti, Marisol Touraine ou Vincent Peillon), à des proches de Ségolène Royal (Guillaume Garot, Delphine Batho ou Najat Vallaud-Belkacem) et d'Arnaud Montebourg (Thierry Mandon et Aquilino Morelle) ou à Jack Lang (qui bénéficie du titre mystérieux de «représentant particulier», dont on aurait de bonnes raisons de penser que la traduction pourrait être «ceux qui veulent un titre mais dont on ne sait quoi faire», comme également Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Gérard Collomb). --'-c'est dire le crédit que le chef porte à ce 'porte serpillière' !

  9. mohgerland - 17 novembre 2011

    il est vraiment culotté ce braillard il oublie vite,en 2007 c'était zohra aît maten qui devait représenter le ps dans la 1 er circonscription du rhone et collomb à imposé son ami de 30 ans braillard qui à bien entendu perdu contre havard

  10. christian - 17 novembre 2011

    au premier rang des conflits d'intérêts :- sa profession : avocat notamment d'OLG- son mandat public : adjoint au Maire de LYON (lequel est président du Grand Lyon)on donne les subventions publiques et à la fois on défend les intérêts de la société privée commerciale qui reçoit les subventions et les cadeaux publics ...et ça se dit 'de gauche' ou 'socialiste' c'est beau la démocratie à la lyonnaise

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut