Kimelfeld à Collomb : “Le Grand Lyon, ce n'est pas un jeu de l'oie”

Le président de la métropole a de nouveau refusé la proposition de “ticket” formulée la semaine dernière par Gérard Collomb pour les élections métropolitaines de 2020 à Lyon. 

Interviewé ce matin dans la matinale de France Info, David Kimelfeld a longuement été interrogé sur les futures élections métropolitaines. Comme il l'avait fait dans Lyon Capitale la semaine dernière, le président de la métropole a refusé le “ticket” proposé par Gérard Collomb. L'actuel maire de Lyon avait déclaré qu'il repasserait la main à son dauphin après trois ans de mandats. “La métropole ce n'est pas un jeu de l'oie. C'est quelque chose de sérieux”, a répondu ce matin David Kimelfeld. “C'est incompréhensible pour les électeurs et c'est inefficace. Ce n'est surtout pas en phase avec la République en marche”, a-t-il ajouté. 

Et de poursuivre : “Je suis président de la métropole. Il reconnaît le bon travail qui est fait. Et il n'est pas nécessaire de faire la parenthèse qu'il souhaite. Je veux lui expliquer de façon rationnelle qu'il n'est pas bien venu de faire sa parenthèse de trois ans. Il est maire de Lyon et je ne conteste pas sa fonction”.

Ce sera désormais à la commission nationale d’investiture de LREM et à Emmanuel Macron de trancher. David Kimelfeld espère lui que le combat qui l'oppose à Gérard Collomb “s'arrêtera” rapidement. “Ce combat peut faire perdre Lyon comme la proposition qui est faite (par Gérard Collomb, NdlR). Pour le moment, on ne parle que d'arrangement alors qu’il y a surtout des électeurs qu'il faudra convaincre”, a conclu le président de la métropole. 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut