JCDecaux Abribus bus

Grand Lyon : JCDecaux va désormais payer son électricité

Comme à la ville de Lyon, le Grand Lyon a décidé de faire payer l'électricité du mobilier urbain à JCDecaux, l'entreprise exploitante. Chose qui n'était pas le cas jusqu'ici. 

Comme nous l'écrivions en novembre 2018, pour la première fois depuis 1964, la ville de Lyon avait décidé de faire payer JCDecaux pour l'électricité utilisée par le mobilier urbain de l'entreprise, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici. Une obligation étendue désormais à l'ensemble du territoire métropolitain. En effet, le Grand Lyon vient de voter une délibération qui prévoit que “la prise en charge financière des consommations électriques des mobiliers urbains constitue une obligation contractuelle du prestataire”. 

Cette délibération sera rétroactive sur 2018, mais pas pour les années précédentes. “Il est précisé que l’entreprise JCDecaux France sera redevable des consommations électriques de l’année 2018, puis pour chacune des années du marché jusqu’à son échéance contractuelle (2032). Par ailleurs, les conventions à approuver prévoiront explicitement une clause d’actualisation annuelle du prix du KWH”, est-il écrit dans ce texte. 

En décembre dernier, David Kimelfeld, le président de la métropole de Lyon avait assuré qu'il allait demander “aux services juridiquesdu Grand Lyon l'analyse d'une possible demande de la rétroactivité des paiements. Ce qui ne sera finalement pas mis en place.

La délibération ne définit pas le montant qui sera réglé. JCDecaux exploite le service de Velo'v et donc le service de l'immobilier urbain depuis 2005. À Lyon, la société paiera désormais 172 000 euros d'électricité par an à la ville. Cette dernière n'appliquera pas non plus de rétroactivité sur ce qui pourrait être dû.

3 commentaires
  1. JANUS - 24 juin 2019

    Curieux ! Depuis que Decaux doit payer son électricité, il y a moins d'abribus installé sur la ligne C3 après travaux, notamment entre Totem/Thiers/Pont Lafayette. Hasard ?

  2. Els Uego - 25 juin 2019

    Decaux nous pollue depuis des années avec son matraquage publicitaire, au frais du contribuable, c'est incroyable tous les abus que l'on découvre à Lyon ...

    1. vieux caladois - 25 juin 2019

      on découvre ? déjà en novembre 2018 la presse en a parlé

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut