Européennes : ça se bouscule ce soir à Lyon

Il serait temps vu le désintérêt des français pour ce scrutin. Les deux grands partis, l'UMP et le PS, y ont leur part de responsabilité. Ils ont été peu pressés d'entrer en campagne quand les listes Europe écologie ont lancées la leur dés le mois de janvier. Sans doute que le PS a dans son viseur les régionales de 2010 qui seront le vrai test pour Martine Aubry et l'UMP est trop conscient du vote sanction à l'encontre de la politique du gouvernement que peuvent revêtir les élections européennes.

Ce lundi soir à l'EM Lyon, la célèbre école de commerce installée à Ecully, a lieu un grand débat avec la quasi totalité des têtes de liste. Jean-Marie Le Pen (FN) à l'extrême droite ainsi que Nathalie Arthaud (LO) à l'extrême gauche seront aux abonnés absents. Le leader frontiste a lancé sa campagne hier à Marseille devant près de 400 paires d'oreilles hyperattentives et hyperéceptives au discours du leader de l'extrême droite. Le Pen déclare : " Avant 2050, il entrera en France 23 millions d'immigrés jusqu'au jour où nous serons minoritaires, ce qui est déjà le cas dans certaines villes françaises ". La salle répond : " Oui à Marseille ". Ce soir toujours Olivier Besancenot (NPA) tiendra un grand meeting à Vénissieux en compagnie de la tête de liste dans le Sud-Est, Raoul-Marc JENNAR.

Compte-rendu en sons et textes de ces deux rendez-vous dès demain dans ces colonnes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut