Etienne Blanc © Antoine Merlet
Article payant

Étienne Blanc : “Nos choix doivent être guidés par l’environnement”

 Alors que la guerre Collomb-Kimelfeld monopolise l’attention, Étienne Blanc tente de passer à la vitesse supérieure en cette rentrée 2019. Dans les prochaines semaines, il dévoilera les grands axes de son programme et ses têtes de liste dans les neuf arrondissements de Lyon. Le candidat de la droite promet du renouvellement et veut s’affranchir du poids des partis et notamment d’une étiquette Les Républicains devenue lourde à porter. Il veut aussi revoir le logiciel de la droite lyonnaise. Le candidat Blanc, par calcul et/ou conviction, fait de l’environnement son thème de campagne prioritaire.

Lyon Capitale : En cette rentrée, nous sommes pile à mi-chemin entre votre entrée en campagne et le premier tour des municipales. Le débat se concentre autour de Gérard Collomb et de David Kimelfeld vous reléguant au second plan. Aviez-vous sous-estimé la difficulté de cette campagne ?Étienne Blanc : À l’approche des élections municipales et au vu des problèmes lourds à régler, il ne faut pas résumer le débat à Gérard Collomb et David Kimelfeld. Les Lyonnais veulent savoir où seront construites les écoles, comment nous pouvons améliorer la sécurité, la propreté et développer la nature pour rendre la ville vivable. Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être le seul à m’intéresser aux questions municipales.

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
Face aux problèmes créés par le trafic de cannabis, la municipalité villeurbannaise sortante avait lancé une grande concertation sur la dépénalisation. Un choix jugé aujourd’hui risqué électoralement. Les remontées des habitants sur la tranquillité publique ne sont pas élogieuses.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut