Conseil municipal de la ville de Lyon © Tim Douet
Conseil municipal © Tim Douet

Élection du maire de Lyon : la ville de Lyon répond à Denis Broliquier

La ville de Lyon assure que l’élection du maire de Lyon - qui devrait sans problème redonner son poste à Gérard Collomb - permettra la libre expression du suffrage des conseillers municipaux contrairement à ce qu’a déclaré ce mercredi Denis Broliquier.

Comme nous l'écrivions ce mercredi, Denis Broliquier, le maire “les Indépendants” du 2e arrondissement a mis en doute la sincérité du scrutin pour l'élection du maire de Lyon ce lundi 5 novembre. Ce dernier critiquait notamment le refus de la ville de Lyon d'imprimer les noms des candidats et de rendre le passage à l'isoloir obligatoire. “Une volonté claire de mettre la pression sur la majorité”, s'emportait Denis Broliquier.

De son côté, la municipalité assure que “dans la mesure où les déclarations de candidatures préalables ne sont pas obligatoires, le scrutin relatif à l’élection du maire doit donc être organisé de façon à garantir le caractère secret du scrutin et permettre à chacun des membres de l’assemblée délibérante de voter pour la personne de son choix, qu’elle se soit portée candidate ou pas.” La Ville qui s'appuie sur une décision du Conseil d’État du 17 avril 2015 qui dispose qu'“aucune disposition, ni aucun principe n'impose l'usage d'isoloirs lors des opérations de vote ni n'interdit aux conseillers de rédiger eux-mêmes leurs bulletins de vote pour l'élection du maire”. Un isoloir sera tout de même installé dans la salle du conseil municipal. Isoloir qui ne devrait pas être utilisé par les membres de la majorité.

House of Collomb épisode 8  : le Gégé nouveau est arrivé

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut