Collomb soutient Frêche, et vous ?

Le 23 mars dernier, Collomb prenait le TGV pour aller soutenir son "frère", Georges Frèche. L'ancien maire de Montpellier engrangeait ainsi son premier soutien de poids après que Martine Aubry eut décidé de lancer une liste socialiste concurrente à la sienne. En cause, ses propos sur la "gueule pas très catholique" de Fabius. Quatre parlementaires socialistes ont aussitôt pris leur distance avec cette initiative. Et les autres, ont-ils été gênés ?

à lire également
Gérard Collomb au conseil municipal
Dans une tribune publiée dans les colonnes du JDD ce dimanche, le maire de Lyon s'est joint à une vingtaine de maires du pays pour demander des moyens "pour agir localement contre les inégalités de mortalité et de santé". 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut