Capture d’écran 2012-02-16 à 12.19.17

Candidature de Nicolas Sarkozy : "Tout le monde est d'accord pour que la France soit forte"

REACTIONS - "Oui, je suis candidat à l'élection présidentielle" a annoncé mercredi soir Nicolas Sarkozy, invité sur le plateau du Journal Télévisé de TF1. Philippe Cochet (UMP), Michel Forissier (UMP), Najat Vallaud-Belkacem (PS), Christophe Boudot (FN), Philippe Meirieu (EELV) et René Balme (FdG) réagissent.

Du côté de l'UMP, Philippe Cochet, président de la fédération du Rhône évoque "une intervention de rassemblement" et se réjouit de voir un Nicolas Sarkozy "concentré sur l'avenir et sur l''enjeu de la France forte que réclament les Français". Un sentiment partagé par Michel Forissier, secrétaire général de l'UMP dans le Rhône qui se félicite du "discours de vérité du candidat et de sa détermination à poursuivre les réformes déjà engagées". Surtout il insiste sur le souhait formulé par Nicolas Sarkozy de "consulter davantage les Français". Selon lui, ce n'est que le début. "Il faudra prendre la température d'ici une dizaine de jours, après les premiers meetings du candidat" et notamment celui qu'il tiendra à Annecy jeudi soir.

Chez les soutiens des autres candidats, une seule satisfaction : le président-candidat ne fera plus campagne sur les deniers publics mais avec l'argent de son parti.

Najat Vallaud-Belkacem, adjointe au maire de Lyon et porte-parole de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, estime que la principale vertu de l'annonce de cette candidature est "d'engager une phase de débats contradictoires, programme contre programme". Selon elle, cette période qui s'ouvre sera l'occasion pour les Français de poser leurs questions au candidat Sarkozy. L'élue socialiste se dit certaine que ''les citoyens le jugeront à l'aune de toutes les promesses qu'il n'a pas tenues''.

Pour Philippe Meirieu, responsable écologiste du Rhône "cette candidature est un non-évènement". Le slogan du candidat Nicolas Sarkozy, la "France forte" est selon lui "une idée creuse. Il est évident que tout le monde est d'accord pour que la France soit forte" observe l'élu qui déplore ''l'absence de propositions réelles du candidat''.

Christophe Boudot, secrétaire départemental du Front national Rhône évoque lui aussi un "non évènement" mais reproche surtout au candidat-président ''d’enfumer les Français''. ''Rendre la parole aux Français c'est une revendication phare du Front National'' estime le frontiste qui tient à rappeler que Nicolas Sarkozy ''n'a jamais respecté la parole des Français notamment avec l'adoption du traité de Lisbonne'' en 2008. De son point de vue ''le vrai référendum aura lieu le 22 avril (jour du 1e tour de l'élection présidentielle)''.

C'est également ce point qui retient l'attention de René Balme, maire de Grigny et président de la fédération Front de Gauche du Rhône. L'élu parle d'un '''candidat amnésique qui propose l'inverse de ce qu'il a fait tout au long de son quinquennat''.

Mais il est une observation que tous les élus de gauche comme de droite partagent. L'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy l'oblige désormais à se dévoiler.

à lire également
Philippe Cochet© Tim Douet_018
Le président du groupe LR à la métropole de Lyon ne mâche pas ses mots à l'encontre de Gérard Collomb qu'il accuse de braver les usages républicains. Il se délecte à l'idée de le voir se présenter à la présidence de la métropole, un scrutin où la droite pourrait prendre sa revanche.
15 commentaires
  1. lyonnais - 16 février 2012

    Madame Vallaud,Il 'ironise' votre chef Hollande comme hier soir, quand les Chinois auxquels la France doit déjà 1 700 milliards lui signifiront que dort et n'avant c'est à 4,5% qu'il faudra emprunter et plus 2,80% si votre Hollande veut une rallonge car ces Chinois créancier méprisables de la 'Finance Internationale' n'on absolument pas confiance dans les Etats 'Socialistes' que votre modèle Hollande propose.C'est leur droit le plus strict....

  2. Gérard Eloi - 17 février 2012

    Voici la liste des 50 principaux créanciers de la France, Lyonnais :http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/qui-sont-les-creanciers-de-la-france-6858877.htmlParmi eux, un seul nom à consonnance chinoise : kokusai. Je ne vois donc pas comment la France devrait 1700 milliards aux Chinois, à moins que tu nous apprennes que les Chinois ont déjà racheté AXA, BNP, CNP, Natixis,..., et les autres. Pourrais-tu nous citer tes sources, au lieu de simplement chinoiser dans le vide ?

  3. Nico69 - 18 février 2012

    Je pense que Nicolas Sarkozy a fait son temps, et parler de France forte me parait déplacé venant du président qui a fait reculer la France sur tous les tableaux. Avant Sarkozy, la France était le 8ème pays ayant le plus fort indice de développement humain… Aujourd’hui, elle n’est plus que le 20ème, juste devant la Slovénie. Avant Sarkozy, la France était le 5ème puissance exportatrice de marchandises au monde... Aujourd’hui, elle n’est plus que la 6ème, derrière les Pays-Bas. Merci monsieur le président...

  4. JC - 18 février 2012

    'La France forte', c'est une déclaration de guerre, économique. La guerre, c'est les riches qui envoient les pauvres se faire tuer pour leurs intérêts. Ce qu'on vit dans les magasins aujourd'hui n'est pas beaucoup moins pathétique que ce qu'on lit dans 'voyage au bout de la nuit'. Après si votre idéal est de tout sacrifier pour être plus rentable qu'un esclave chinois, vous saurez pour qui voter...

  5. lyonnais - 18 février 2012

    La source? Le candidat Hollande à Rouen! a part ça?Oui c'est le montant global de la dette qui est de 1 700 miliards dont la Chine est un de nos créantiers pour un montant de ...? Mais pas le seul, qu'ils répondront ces Communistes liberaux chinois à M. Hollande que si il désire un nouvel emprunt que oui hélas pour nous les 'français', la France devra bien emprunter à 4,5%. Il ne croient pas à l'assistanat, au 35h, etc... Les Communistes chinois!Même la Cour des comptes diriger par M. Didier Migaud (PS) appelle à des économies radicales à effet immédiat pour ne pas décrocher encore plus la France par rapport à l'Allemagne sur cette dette. Ca va être dur pour lui de dire à son pote Hollande si ce dernier arrive au pouvoir qu'il à menti aux français et qu'il ne pourra pas tenir ces promsse, il nous aurait alors menti cet Hollande......Vous en connaissez beaucoup de multinationale qui non pas de fond propre autre que des fonds du pays de cette multi...? Moi pas !

  6. lyonnais - 18 février 2012

    A Nico69,Le Président Sarkozy a réformé la France avec des réformes structurelles.-La réforme des Retraite -L'autonomie des Univ -La fin de la carte scolaire -Le servive minimum dans les T.Public -La limitation du nombre des fonctionnaire par le non remplacement d'un départ à la retraite sur 2 -Le RSA -Les Poles d'activité -Le grand emprunt pour financer les projets d'envergure pour l'avenir -La réforme de l'hôtellerie afin que celle-ci soit au standart international...Et j'en oublie.Si Mitterrand comme Chirac avait commencé ce travail dès 1990/1995, nous aurions passé le cap le plus dur et nous récolterions les fruits de ces réformes aujourd'hui comme l'Allemagne.

  7. Gérard Eloi - 19 février 2012

    @ Lyonnais,Mais Hollande n'a jamais nié que la dette était de 1700 milliards.(dont une très forte augmentation ces cinq dernières années).Des multinationales qui n'ont pas de fonds propres ? Toutes les banques pribées ont des fonds propres dérisoires par rapport à ce qu'elles brassent. C'est là le noeud du problème, et c'est ce qu'il faut attaquer. Avec nécessité de réformes des traités européens. Proposition figurant bien au programme de François Hollande. Evidemment, ce n'est pas gagné d'avance. Mais vaut mieux tordre le cou (sens figuré) à quelques banquiers crapuleux (style la mafia Goldman Sachs) que vendre ce qui reste de la France à la Chine, ou au Qatar qui (sous le tègne de Sarkozy) a déjà acheté le PSG et une coupe du monde.

  8. JC - 20 février 2012

    On a quand même l'air d'oublier que pour diminuer la dette de l'état, il y a d'autres solutions que de diminuer le nombre de professeurs, d'infirmières ou de policiers...On a aussi la possibilité d'augmenter les prélèvements, ou de diminuer le gaspillage.

  9. populiste - 20 février 2012

    @Nico69 tu es le nico amie de Leslie? merci.

  10. lyonnais - 20 février 2012

    @Eloi,Qu'un homme aussi cultiver que vous nous sortes des âneries aussi grosses que celle-ci c'est que vous devriez aller vous couchez jusqu'à demain jeune homme(c'est plus gentil).-Si vous n'aimez ni les banquiers crapuleux, frutuleux et qui traite leur employées 'femmes' de sous employés. -Si vous n'aimez pas le business avec entre autre avec ce que font les Quataris pour le foot chez nous.Je vous conseille soit de partir du PS pour rejoindre LU (lutte ouvrière), ou soit avec tous les millitants PS français, vous cotisez pour vous achetez les plus gros cutters qu'il existe sur cette terre afin de découper nos frontières de ce vilain monde libéral dans le seul but de nous envoyez sur un terre inconnue.Comme remèdes je ne vois que ces deux solutions à vos tracas tant que le monde restera monde!!

  11. Gérard Eloi - 20 février 2012

    Il est regrettable, Lyonnais, que tu refuses d'admettre à quel point l'univers de la finance est pervers et malfaisant.Monnaie scripturale = argent virtuel. Les banques prêtent des billets de monopoly, mais se font rembourser des euros, dollars ou autres ! C'est un peu synthétisé, mais c'est la réalité.Quelques explications complémentaires en suivant ce lien (si tu as la patience...):http://centpenseespourvous.blogspot.com/2012/02/finance-suite.htmlPS : à ta disposition pour tout renseignement complémentaire.

  12. JC - 22 février 2012

    Warning liberal fatalist spoted!Il y a encore des personnes qui souhaitent changer le monde et ne pas s'abaisser à accepter ou à participer à un système injuste et délétère. Tout le monde n'a pas baissé les bras en soupirant 'on n'y peut rien' et 'de toute façon les autres y passeront avant moi'.

  13. lyonnais - 22 février 2012

    Alors comme cela on veut faire obéir les banques fraçaises si vous arriveriez au pouvoir! c'est cela!Comme quand Ségolène nous dit nous n'avons qu'à rentrer au sein des banques 'comme avant' en 81, c'est qu'elle veut arriver au final pour le peuple à une République Communiste comme il en existe encore une ou deux.En plus elle ose dire à Carlos Ghosn que c'est comme ça et pas autrement, il faudra lui dire que même si l'Etat français détient 15% de Renault on ne peut diriger cette entreprise comme on veut.Et pour finir, surtout ne dites pas, mais alors pas du tout que nos déficits de la France sont financés par des emprunteurs étrangers.Fin du spectacle pour dire en conclusion que vous vous sentez prêt à gouverner la France avec des rêves fou irréalisable !!!! Ghosn comme les autres partirons et les prêteurs se ferons de plus en plus rare, pour le plus grand désespoir ce ces habitants (nous peuples de France).Arrêtez d'être ouf, prof Eloi.

  14. Gérard Eloi - 22 février 2012

    @ Lyonnais,Et Maurice Allais, Joseph Stiglitz, Paul Krugman, Henri Sterdyniak (avec son équipe, qui ont signé leur Manifeste celui des Economistes atterrés),...,ce sont aussi des fous et de dangereux communistes ?Si c'est ton opinion, c'est loin d'être la mienne.'Ghosn comme les autres partiront...'S'ils emmènent Proglio, Kessler et quelques autres dans leurs bagages, ce sera un bon débarras, un réel déparasitage.

  15. lyonnais - 27 février 2012

    @Eloi, au-dessus d'un million d'Euros, Hollande taxera à 75%. Et bin dis donc on est mal barré avec quelqu'un qui change d'avis toutes les cinq minutes, faut il confier le bouton nucléaire à quelqu'un d'aussi hésitant ?? Non c'st mon point de vue !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut